A la découverte des Youtubeurs

Entretien avec Iphigénie Le Texier

entretiens_icon

Du 27 Janvier au 17 février 2018 se déroulait dans le département des Hauts-de-Seine la 22e édition du prix de La Science se livre. Ce rendez-vous immanquable de vulgarisation scientifique a mis le numérique à l’honneur pour sa nouvelle saison. À cette occasion, Iphigénie Le Texier a donné une conférence sur les YouTubeurs scientifiques à la médiathèque Le Temps des Cerises. Les ados ont-ils raison de s’appuyer sur ces nouveaux vulgarisateurs pour construire leurs connaissances scientifiques ?

Clara Basuyau: Certains parents ou professionnels de la culture sont réticents face aux contenus publiés sur YouTube. Quels éléments avez-vous mis en avant dans votre présentation pour réhabiliter les YouTubeurs et leurs productions ?

Iphigénie Le Texier: Le but de mon intervention était de parler des sciences sur YouTube, mais également de donner des clés de compréhension sur le fonctionnement et l’usage de ce réseau. J’ai présenté brièvement l’histoire de sa création par trois amis – Steve Chen, Chad Hurley et Jawed Karim – le 14 février 2005, puis son évolution jusqu’à aujourd’hui, et donné quelques chiffres sur les abonnés de ce réseau. Aujourd’hui, on compte plus de 30 millions d’abonnés rien que pour la France, et 1,5 milliard dans le monde. On observe également que la moitié des utilisateurs sont des utilisatrices. Même si la séance découverte était ouverte à tous, le public visé – car le plus réticent face à ce réseau – était celui des parents. C’est vrai, tous les contenus que l’on y trouve ne sont pas pertinents et la qualité des vidéos varie beaucoup selon les chaînes. Néanmoins, j’ai voulu montrer qu’être YouTubeur peut être un vrai métier, et que certains d’entre eux postent des vidéos très intéressantes, aussi bien sur le plan technique et artistique avec le montage de leurs vidéos que dans les informations transmises, qui peuvent être denses et originales. En lien avec le prix La Science se Livre, j’ai ensuite orienté ma présentation vers le traitement des sciences sur YouTube par cinq vulgarisateurs scientifiques, pour montrer aux parents ce que les YouTubeurs pouvaient apporter.

Intervention « Découverte des YouTubeurs scientifiques », auditorium du Temps des Cerises

Intervention « Découverte des YouTubeurs scientifiques », auditorium du Temps des Cerises

C.B. : Quels YouTubeurs avez-vous choisis ?

I.L.T. : J’ai sélectionné cinq YouTubeurs qui ont tous plus de 100 000 abonnés sur leur chaîne : Docteur Nozman, Dirty Biology, Les revues du monde, Experiment Boy et Dans ton corps, qui abordent respectivement la physique/chimie, la biologie, les sciences humaines (avec un axe archéologie/histoire), les expériences scientifiques et enfin la médecine. Ces chaînes très différentes les unes des autres ont été l’occasion de montrer la diversité des sujets traités par les vulgarisateurs de YouTube.

C.B.: Comment le public a-t-il perçu votre présentation ? Les parents ont-ils été convaincus par vos arguments ?

I.L.T.: J’ai été agréablement surprise : le public a été très réceptif et réactif à la présentation. Une mère est venue me voir à la fin de la séance pour me dire qu’elle avait été rassurée de voir qu’il existe des contenus de qualité sur YouTube. J’ai également évoqué le rapport des YouTubeurs avec la lecture et l’écriture en montrant que certains d’entre eux publient des livres, un moyen pour les plus jeunes de s’intéresser à la lecture par le biais d’un YouTubeur qu’ils suivent et dont ils connaissent le travail. Léo Grasset, de la chaîne Dirty Biology, a par exemple publié deux ouvrages : Le Coup de la girafe : Des savants dans la savane (Seuil, 2015) et la bande-dessinée La Grande Aventure du sexe (Delcourt, 2017).Ces ouvrages sont un levier pour décloisonner deux « espaces », celui de YouTube et celui de la lecture, en faisant de l’un une passerelle vers l’autre. Par ce biais, les adolescents peuvent s’apercevoir que lire n’est pas forcément ennuyeux, ni obligatoire, ni scolaire, mais que cela peut permettre d’approfondir certaines explications données par les Youtubeurs par exemple.

C.B.: Qu’a mis en place Le Temps des Cerises autour de la fête La Science se livre ?

I.L.T: Une exposition dans l’espace dédié aux jeunes retraçait l’histoire de la médecine. Très simple, elle mettait en valeur un contenu intéressant et un parcours cohérent, à travers un livre reproduit sur de grands panneaux et des objets utilisés autrefois en médecine.

C.B. : Au-delà du prix La Science se livre, l’espace du Temps des Cerises à Issy-les-Moulineaux met à disposition du public des équipements innovants. Comment cet espace est-il structuré ?

I.L.T: Le Temps des Cerises se situe dans l’ancien fort d’Issy-les-Moulineaux. La structure en pierre a été conservée et l’espace a été conçu de façon moderne et adaptée au lieu. C’est un espace culturel singulier à forte dimension patrimoniale et historique. Il propose une nouvelle voie à la médiathèque, à la croisée des chemins, entre passé, présent et futur, avec un accent très marqué sur la découverte des nouvelles technologies et des progrès scientifiques.

À côté de la petite bibliothèque et de l’auditorium, on trouve une cafétéria, un espace dans lequel les jeunes peuvent s’installer, ainsi que des salles dédiées au numérique et aux technologies mettent à disposition du matériel comme des lunettes de réalité virtuelle et des imprimantes 3D. Cette posture volontaire en direction des jeunes les amène à investir l’espace en rendant la médiathèque attractive et accueillante.

Espace culturel, Le Temps des Cerises, © David Faure

Médiathèque, Le Temps des Cerises, © David Faure

C.B. : En quoi l’espace influence-t-il les usages ?

I.L.T : La conception du lieu permet de faire circuler aussi bien les idées que le public. Des expérimentations sont ainsi menées, comme celle de la mangathèque, un espace sans surveillance qui sera, à terme, complètement autonome. Une grande importance est accordée à la confiance dans le respect des usagers pour le lieu. Le public n’est donc pas simple spectateur ou visiteur, mais poussé à réfléchir, à s’engager, à proposer des aménagements qui répondraient au mieux à ses attentes.

Cette conception innovante conduit à porter un regard différent sur ce que sont les médiathèques et les bibliothèques : des lieux de culture en perpétuel mouvement avec un regard tourné vers la jeunesse. Il est possible de découvrir cette étonnante médiathèque grâce à une application sur tablette, ou en participant à une visite guidée sur rendez-vous.

C.B. : Quels événements sont organisés au Temps des Cerises tout au long de l’année ?

I.L.T.: Un temps fort a lieu chaque mois, dont la journée du Patrimoine en septembre, un temps de réflexion sur les droits de l’enfant au sein du réseau du CLAVIM(1)Culture, Loisirs, Animations de la Ville d’Issy-les-Moulineaux en novembre, La Science se Livre en février, le Printemps des poètes en mars, les rencontres théâtrales en avril, la Journée Nationale de l’Architecture en juin. Le Temps des Cerises rassemble, par ces événements, un public très familial (80 %), notamment des tout-petits (0-3 ans).

Le Temps des Cerises, Issy-les-Moulineaux, © David Faure

Propos d’Iphigénie Le Texier recueillis et mis en forme par Clara Basuyau, volontaires de services civiques pour le développement des publics.

References   [ + ]

1. Culture, Loisirs, Animations de la Ville d’Issy-les-Moulineaux