Sélectionner une page

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (25)

Communautés web et fantasy

En conclusion de son article, Anne Besson observe « l’émergence d’un public participatif(1)Voir l’article d’Anne Besson : http://www.lecturejeunesse.org/articles/la-fantasy-pour-la-jeunesse-stagnation-ou-mutation/ ». Blogs, sites et forums témoignent de cette effervescence et de la dimension communautaire associée aux littératures de l’imaginaire. Comment fonctionnent ces réseaux ?

A partir d’entretiens réalisés avec Jérôme Vincent, rédacteur en chef d’ActuSF, Cyrielle Lebourg-Thieullent et Valérie Lawson, membres d’Elbakin.net et Sophie Bogard, fondatrice du site Cocyclis.

 

L’exemple d’ActuSF et d’Elbakin.net

L’événement à l’origine d’Elbakin.net(2)www.elbakin.net. Elbakin est une association depuis 2006 et le site a fêté ses 10 ans en septembre 2010 (voir www.elbakin.net/Les-10-ans-d-Elbakin-net/). est l’adaptation cinématographique du Seigneur des anneaux. Le site est né le 1er septembre 2000 de la collaboration d’Emmanuel Chastelière, Raphaël Cervera et Jean-François le Gac. Passionnés par l’univers de Tolkien, tous les 3 proposaient des sites Internet qu’ils ont décidé de réunir pour offrir un espace virtuel dédié à l’auteur. « À l’heure du web 2.0, des blogs et des wikis en tous genres, je me souviens avec une certaine émotion de ma page perso wanadoo et de son design plus que sommaire ! » rappelle Emmanuel Chastelière lors des 10 ans d’Elbakin.net. « En parallèle, la fantasy a également explosé dans les rayons des librairies, dans le sillage des Harry Potter et du Seigneur des anneaux au cinéma. Nous avons été témoins du phénomène, nous l’avons accompagné, nous en avons aussi certainement profité, en surfant sur cette vague. Durant les premières années de vie du site, c’est bien le travail d’adaptation de Peter Jackson sur Le Seigneur des anneaux qui animait l’essentiel des conversations, il faut s’en souvenir ». L’œuvre de Tolkien a donc été le thème fondateur de cette communauté mais d’autres livres, films et colloques dédiés au genre dans sa diversité alimentent à présent sa réflexion(3)La réalisation par Peter Jackson de Bilbo le Hobbit(sortie prévue fin 2012) fait l’objet de nombreux articles et de fils de discussions sur le forum.. Antoine Dauphragne l’a montré(4)Voir l’article d’Antoine Dauphragne : http://www.lecturejeunesse.org/articles/la-fantasy-au-sein-de-la-culture-ludique-quand-la-fiction-se-donne-a-jouer/, les fans d’imaginaire sont particulièrement attentifs à l’hybridation de ces univers sur différents supports culturels. Elbakin.net relaie des informations variées, de l’édition au cinéma, en passant par les jeux de société et les bandes dessinées. L’association et le site ont pour objectif « la promotion de la fantasy » notamment via le prix Elbakin.net (depuis 2010), leur présence sur les festivals, la mise en place d’une première convention française de fantasy en 2010 et l’organisation de la deuxième (prévue pour 2012).

Jérôme Vincent rappelle qu’ActuSF(5)www.actusf.com est né alors que « les romans de Pierre Bordage et Ayerdhal touchaient un lectorat toujours plus large(6)Comme le souligne Jérôme Vincent, « la science-fiction a longtemps compris plusieurs genres : fantastique, science-fiction, fantasy… Il faut attendre les années 2000 et notamment les premières publications de Bragelonne pour que s’opère une distinction entre ces segments, rassemblés désormais sous l’expression « littératures de l’imaginaire ». » que celui, confidentiel, de la science-fiction. Le site a été lancé en mars 2000, sous le titre La 85e dimension, succédant au fanzine éponyme. Très vite, le fanzine a été arrêté et le site renommé ActuSF, rassemblant les amateurs de science-fiction, de fantastique et de fantasy. SARL depuis 2003, date à laquelle sont nées les éditions du même nom, ActuSF publait initialement des recueils de nouvelles ou des romans courts, sous la direction éditoriale d’Éric Holstein, Jérôme Vincent et Charlotte Volper. ActuSF présente des sujets relatifs à l’actualité des auteurs, des publications des littératures de l’imaginaire et des notices critiques. L’une des orientations singulières du site est sa dimension patrimoniale avec des comptes-rendus de colloques ou l’analyse de spécialistes sur des titres qui ont marqué la production(7)Avec les rubriques « Rétro SF » ; « L’Archiviste »…. Enfin, sur le forum(8)Au 31 mai 2011, le forum d’ActuSF compte 164 000 messages et 1745 utilisateurs enregistrés., des personnalités (chercheurs, éditeurs, traducteurs, etc.) répondent aux questions des internautes. Dès 2001, sous l’impulsion de Denis Guiot alors directeur de la collection « Autres mondes » aux éditions Mango, ActuSF chronique de la littérature jeunesse(9)Aujourd’hui, les chroniques de littérature jeunesse du « comité de lecture ado » des bibliothèques de Montreuil sont relayées sur le site (texte, audio et vidéo). et cette rubrique connaît une forte fréquentation : sont critiqués best-sellers ou œuvres polémiques. En 2007, la censure des Orphelins de Naja par Mango(10)Les Orphelins de Naja, Nathalie Le Gendre, Mango, 2008. Programmé pour 2007, le roman a d’abord été refusé par la direction, conduisant Denis Guiot à démissionner de ses fonctions de directeur de collection., a suscité de nombreux commentaires sur le forum, ravivés en 2009 lors de l’éviction du titre de la sélection du Prix Ado-Rennes/Ille-et-Vilaine… puis sa réhabilitation. Parmi les autres sujets phares, notons la bit-lit et ses détracteurs, les séries grand public comme Harry Potter, Eragon, etc. Sur Elbakin.net, la fantasy jeunesse est désormais représentée, mais il a fallu attendre 2007 pour l’apparition des chroniques d’ouvrages(11)Au 31 mai 2011, le forum d’Elbakin.net compte 257 000 messages et 4138 utilisateurs enregistrés.. Si L’Apprenti Epouvanteur ou Artemis Fowl divisent les internautes, À la croisée des mondes fait l’unanimité sur le forum.

 quote-02-02-02L’atout majeur de la Toile est de faire sauter barrières d’âge et préjugés : on s’apprécie avant de se voir !..

Qui sont les lecteurs d’Elbakin.net et d’Actu SF ? De jeunes adultes entre 20 et 35 ans, majoritairement masculins selon Jérôme Vincent. Si les adolescents sont présents (sur les stands et les festivals notamment), ils participent peu aux forums. Comme le rappellent Cyrille Lebourg- Thieullent et Valérie Lawson d’Elbakin.net, les clichés concernant les lecteurs de fantasy sont persistants. Ainsi entend-on toujours que ce genre « s’adresse aux enfants ou aux adultes qui refusent de grandir », qu’« un bon élève ne peut pas lire de la fantasy », etc. Par conséquent, ces lecteurs se retrouvent pour communiquer sur un genre qui leur est cher et aiment se rencontrer lors de festivals. L’atout majeur de la Toile est de faire sauter barrières d’âge et préjugés : on s’apprécie avant de se voir ! Podcasts, Web TV, forums… Les communautés de l’imaginaire(12)D’autres sites remarquables sont présents sur la Toile, dont fantasy.fr (www.fantasy.fr), la SARL partenaire de Bragelonne ou le blog http://ifisdead.net exploitent toutes les fonctionnalités du web 2.0 et les sociabilités (de l’auteur au lecteur) semblent simplifiées par le partage de codes et de références communs.

 

Du lecteur à l’auteur de fantasy : la « bêta-lecture »

C’est dans cet état d’esprit communautaire que la « bêta-lecture » a émergé(13)« Bêta-lecture » est la traduction littérale de « betareading », définie uniquement sur Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Beta_reader. Il s’agit de réaliser une lecture critique d’un texte, de traquer les éléments qui nuisent à sa compréhension, dans le fond comme dans la forme. La « bêta-lecture » liste les problèmes ; l’auteur décide ensuite des corrections à effectuer. Initialement rattachée aux fanfictions (récits basés sur des univers fictionnels existants), la « bêta-lecture » s’applique à des romans inédits. Ainsi, le site Cocyclics(14)http://cocyclics.org a été lancé en 2006. Sa fondatrice, Sophie Bogard, souligne qu’il s’agit « [d’] un groupe de bénévoles – des grands lecteurs et des auteurs. Les genres traités sont la science-fiction, la fantasy et le fantastique. Le forum qui compte 600 membres(15)Extraits de romans et nouvelles sont soumis à la relecture sur le forum. Après 3 mois passés à « bêta-lire », les membres peuvent demander la « bêta-lecture » de leur roman, tout en restant « bêta lecteur ». Cette seconde étape compte une soixantaine d’internautes entre 16 et 60 ans. est régi par un principe simple : si on poste un texte, on doit en bêta-lire un autre ! ». La deuxième étape étant de soumettre son manuscrit à une communauté restreinte, jusqu’à ce qu’il puisse être proposé aux quatorze éditeurs partenaires qui s’engagent à examiner plus rapidement les manuscrits estampillés « Cocyclics »(16) Les 14 éditeurs sont : Hachette Jeunesse, Griffe d’Encre, ActuSF, Bragelonne, Mnémos, Hydromel, Gründ, Le Riez, Voy’El, Argemmios, JKA, La Madolière, Mille Saisons, Malpertuis..

Ce système, inédit en France, a fait ses preuves : 70 nouvelles ont été publiées dans des anthologies et des recueils et 10 manuscrits ont trouvé un éditeur. Stéphane Marsan, responsable éditorial de Bragelonne défend la démarche car « il n’est pas facile de trouver de nouveaux auteurs de littérature de genre en France. C’est une question de culture, nous n’avons pas de formations scolaires sur l’écriture […]. Ici, la littérature est sacrée. [Elle] n’est pas considérée comme un savoir-faire, ni comme quelque chose qui s’apprend. […] Cet état d’esprit empêche les auteurs d’avoir un accès facile à des conseils et à la lecture par leurs pairs. […] [Cocyclics] peut apporter une preuve légitime qu’un travail a été accompli à travers un cycle de retours détaillés et de réécriture. C’est une évolution de taille dans le milieu éditorial français où l’on n’a pas d’agents littéraires pour découvrir, sélectionner, ou agir comme un filtre de pré-édition pour les écrivains(17)Article paru dans la prestigieuse revue américaine Locus, le magazine américain d’information sur la science-fiction, la fantasy, le fantastique, et relayé sur le site de Cocyclics : http://tintamare.blogspot.com/2011/05/do-you-speak-english.html».

La « bêta-lecture » semble être l’antichambre des éditeurs de l’imaginaire, inspirée de la culture littéraire anglo-saxonne. Néanmoins, ne court-on pas le risque de voir s’uniformiser les œuvres ? Ce travail préliminaire ne remet-il pas en question celui de l’éditeur ? Au final, les membres désacralisent le rapport à l’écriture et l’image de l’écrivain dans sa tour d’ivoire. Le fantasme de « l’inspiration » ou du trait de génie sont balayés par le labeur et le « co-working » en réseau.

Par Anne Clerc, article paru initialement dans la revue Lecture Jeune n° 138 (juin 2011)
Les résultats 2010 des Prix Elbakin.net
  • Meilleur roman fantasy français : Cytheriae, Charlotte Bousquet, éditions Mnémos.
  • Meilleur roman fantasy français Jeunesse : Les Eveilleurs, Pauline Alphen, éditions Hachette.
  • Meilleur roman fantasy traduit : L’Empire Ultime, Brandon Sanderson, Orbit (traduction : Mélanie Fazi).
  • Meilleur roman fantasy traduit Jeunesse : Lombres, China Miéville, Au Diable Vauvert (traduction : Christophe Rosson).

References   [ + ]

1. Voir l’article d’Anne Besson : http://www.lecturejeunesse.org/articles/la-fantasy-pour-la-jeunesse-stagnation-ou-mutation/
2. www.elbakin.net. Elbakin est une association depuis 2006 et le site a fêté ses 10 ans en septembre 2010 (voir www.elbakin.net/Les-10-ans-d-Elbakin-net/).
3. La réalisation par Peter Jackson de Bilbo le Hobbit(sortie prévue fin 2012) fait l’objet de nombreux articles et de fils de discussions sur le forum.
4. Voir l’article d’Antoine Dauphragne : http://www.lecturejeunesse.org/articles/la-fantasy-au-sein-de-la-culture-ludique-quand-la-fiction-se-donne-a-jouer/
5. www.actusf.com
6. Comme le souligne Jérôme Vincent, « la science-fiction a longtemps compris plusieurs genres : fantastique, science-fiction, fantasy… Il faut attendre les années 2000 et notamment les premières publications de Bragelonne pour que s’opère une distinction entre ces segments, rassemblés désormais sous l’expression « littératures de l’imaginaire ».
7. Avec les rubriques « Rétro SF » ; « L’Archiviste »…
8. Au 31 mai 2011, le forum d’ActuSF compte 164 000 messages et 1745 utilisateurs enregistrés.
9. Aujourd’hui, les chroniques de littérature jeunesse du « comité de lecture ado » des bibliothèques de Montreuil sont relayées sur le site (texte, audio et vidéo).
10. Les Orphelins de Naja, Nathalie Le Gendre, Mango, 2008. Programmé pour 2007, le roman a d’abord été refusé par la direction, conduisant Denis Guiot à démissionner de ses fonctions de directeur de collection.
11. Au 31 mai 2011, le forum d’Elbakin.net compte 257 000 messages et 4138 utilisateurs enregistrés.
12. D’autres sites remarquables sont présents sur la Toile, dont fantasy.fr (www.fantasy.fr), la SARL partenaire de Bragelonne ou le blog http://ifisdead.net
13. « Bêta-lecture » est la traduction littérale de « betareading », définie uniquement sur Wikipedia : http://en.wikipedia.org/wiki/Beta_reader
14. http://cocyclics.org
15. Extraits de romans et nouvelles sont soumis à la relecture sur le forum. Après 3 mois passés à « bêta-lire », les membres peuvent demander la « bêta-lecture » de leur roman, tout en restant « bêta lecteur ». Cette seconde étape compte une soixantaine d’internautes entre 16 et 60 ans.
16. Les 14 éditeurs sont : Hachette Jeunesse, Griffe d’Encre, ActuSF, Bragelonne, Mnémos, Hydromel, Gründ, Le Riez, Voy’El, Argemmios, JKA, La Madolière, Mille Saisons, Malpertuis.
17. Article paru dans la prestigieuse revue américaine Locus, le magazine américain d’information sur la science-fiction, la fantasy, le fantastique, et relayé sur le site de Cocyclics : http://tintamare.blogspot.com/2011/05/do-you-speak-english.html

This site is protected by wp-copyrightpro.com