Sélectionner une page

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (11)

Entretien avec Dorothy Aubert, collection « New Way » Hugo & Cie

En mai dernier, Hugo & Cie a lancé la collection « New Way » pour les jeunes adultes, mais pas seulement ! Dorothy Aubert, directrice de la collection, éclaire les choix qui ont guidé le lancement de la définition de la ligne éditoriale et de la maquette à la sélection des premiers titres.

Marieke Mille : Pourquoi avez-vous décidé de lancer la collection « New Way » ? Dorothy Aubert : Aux éditions Hugo & Cie, le phénomène de la New Romance a été assez important ces dernières années avec la série « Beautiful » de Christina Lauren ou la publication d’After(1)Anna Todd, 2015. en début d’année. Les ouvrages aujourd’hui dits young adult, ne sont pas forcément lus par des adolescents et cette littérature n’a pas vraiment d’âge. Nous avions donc envie d’élargir la partie roman et romance de notre catalogue avec des histoires aux héros plus jeunes qui peuvent toucher les adolescents mais également les lecteurs de nos autres séries.

 

MM : Quelle est la ligne directrice de la collection ? DA : Les titres que nous publions sont axés sur un passage à l’âge adulte un peu hors du commun, une expérience propre aux considérations des adolescents d’aujourd’hui. Nous choisissons des thèmes au cœur des préoccupations des jeunes comme, pour les deux premières sorties par exemple, la dépression, avec une réflexion sur la vie et la mort, et les coulisses de la téléréalité. A la rentrée, nous sortons un livre sur le harcèlement scolaire et un autre sur l’adoption. Pour nous, ce sont des choix de bons romans qui amènent le lectorat à réfléchir à ces questions.

 

MM : Dans les deux premiers titres, on retrouve une histoire d’amour. Est-ce que la romance est aussi un critère ? DA : Non, ce n’est pas indispensable.  Il est vrai que dans les codes de beaucoup de romans young adult aujourd’hui, la romance est présente. Elle constitue aussi un bon prétexte narratif pour amener les thèmes de fonds. Et comme nous aimons les histoires d’amour, on en retrouve souvent dans nos titres !

 

MM : Pourquoi avoir choisi ces deux premiers titres pour inaugurer la collection, étaient-ils représentatifs de « New Way » ? DA : Je ne suis pas sûre que ces deux titres donnent forcément la couleur pour la suite des publications. Le Vide de nos cœurs(2)Jasmine Warga, 2015. a été pour nous un coup de cœur même si nous étions conscients qu’il abordait un thème difficile. Parfois, nous avons constaté qu’il a même fait peur à certains. Cette jeune fille qui décide d’en finir et cherche un partenaire pour franchir le pas du suicide avec lui peut paraître un peu sombre. Pourtant, le roman est plein d’espoir et d’humour ; il finit bien et porte moins sur le sujet difficile du suicide que sur une réflexion sur la vie qui vaut la peine d’être vécue. Nous trouvions que Les étoiles en moi(3)Brent Bradshaw, Andrea Seigel, 2015. sur la téléréalité c’était une jolie petite romance d’été, raison pour laquelle nous l’avons publiée à cette période. Il s’agit d’un bon roman de divertissement pour les vacances ; en outre, la sortie coïncidait ainsi avec le démarrage des émissions de téléréalité. Les prochaines parutions sont peut-être plus révélatrices de la suite. Blacklistée(4)Cole Gibsen, sortie en octobre 2015., notre prochain roman, sur le harcèlement scolaire paraît à la rentrée parce que c’est le moment de faire réfléchir les jeunes à ce sujet malheureusement d’actualité.

Dorothy Aubert Dorothy Aubert

Éditrice globe-trotteuse, entrepreneuse dans l’innovation du livre, et passionnée de romans pour adolescents, Dorothy Aubert est directrice de la collection « New Way » chez Hugo & Cie.

Retrouvez tous les entretiens

 
VIDE_NOS_COEURS_dvlp.indd

Le Vide de nos coeurs, Jasmine Warga

quote-02-02-02Nous souhaitions vraiment proposer un « new way » aux jeunes adultes ou aux adolescents pour appréhender une littérature qui, à mon sens, ne peut plus être marketée « jeunes adultes »

MM : La collection s’ouvrira-t-elle à d’autres genres que le roman réaliste ? DA : Notre ligne est basée sur cette veine mais nous ne sommes pas fermés à d’autres genres, même si certains nous intéressent plus que d’autres. Dans l’idée d’une réflexion sur le monde et sur le passage à l’âge adulte, une dystopie pourrait tout à fait s’intégrer dans la collection, ou un polar, en fonction de son thème. A priori, nous n’allons sans doute pas nous diriger vers le fantastique, mais nous n’excluons pas de faire des livres de genres.

 

MM : Comment avez-vous choisi le nom de la collection ? DA : Chez Hugo & Cie, il existe une collection qui s’appelle « New Romance », le genre nouveau lancé avec After entre la romance et le young adult s’appelle le « New Adult(5)Genre apparu aux Etats Unis en 2012, le new adult reprend les codes du young adult et de la romance. La cible majoritairement féminine visée par ces publications est plus âgée que celle des romans pour les jeunes adultes. Les thèmes traités dans ces ouvrages correspondent donc aux préoccupations de cette classe d’âge comme le départ du foyer parental, la sexualité, l’entrée dans la vie active…». Nous voulions garder ce « New » pour montrer qu’aujourd’hui, les genres, les âges et les lecteurs évoluent peut-être par rapport aux segments qu’on leur attribue habituellement. Nous souhaitions vraiment proposer un « new way » aux jeunes adultes ou aux adolescents pour appréhender une littérature qui, à mon sens, ne peut plus être marketée « jeunes adultes » tant le terme a été utilisé jusqu’à être vidé de son sens. Nous entendions montrer avec ce nom que les histoires que nous publions peuvent plaire à cette tranche d’âge tout comme à d’autres lecteurs.

 

MM : Les couvertures sont éclectiques : elles se partagent entre la photo pour certains titres et l’illustration pour d’autres. Quel a été le travail graphique sur la maquette ? DA : Au lieu de  nous contraindre dans une charte graphique très précise, nous avions pour objectif de retranscrire l’univers et l’ambiance de chaque livre. Seul le cartouche qui indique le nom de la collection et la charte graphique de la quatrième de couverture restent identiques. Pour Les Etoiles en moi, avoir une couverture un peu pailletée avec la photo d’un couple avait du sens. C’était moins pertinent pour Le Vide de nos cœurs. Nous avons donc laissé la place à l’imagination, au romantisme et à la symbolique avec cette couture qui laisse  penser que le cœur a été déchiré puis recousu. Nous voulons adapter au mieux graphiquement l’univers du livre tout en gardant une mini charte de collection.

 

MM : Quelles sont les grandes lignes de votre programme de publication à venir ? DA : Les romans à paraître s’équilibrent entre des sujets assez forts et profonds, comme un titre programmé sur l’homosexualité, par exemple, et des livres un peu plus légers. Il y en aura pour tous les goûts stylistiquement aussi. Pour nos deux titres de rentrée, l’un est écrit par un auteur américain, l’autre par un auteur anglais. Le premier, sur le harcèlement scolaire, se passe dans l’univers des college américains et met en scène une jeune fille harcelée qui était auparavant harceleuse. Le deuxième, Te (re)trouver(6)Keren David, à paraître en octobre 2015., est un titre plus littéraire, déjà acclamé et sélectionné pour de nombreux prix dont le Carnegie Medal. Il parle de l’adoption à travers deux voix différentes, celles d’un frère et d’une sœur séparés dans l’enfance.

COUV LES ÉTOILES EN MOI

Les Etoiles en moi, Andrea Seigel & Brent Bradshaw

Blacklistée

Blacklistée, Cole Gobsen

Te Retrouver

Te (re)trouver, Keren David

PROPOS RECUEILLIS ET MIS EN FORME PAR MARIEKE MILLE, RÉDACTRICE EN CHEF DE LECTURE JEUNE, EN JUILLET 2015.

References   [ + ]

1. Anna Todd, 2015.
2. Jasmine Warga, 2015.
3. Brent Bradshaw, Andrea Seigel, 2015.
4. Cole Gibsen, sortie en octobre 2015.
5. Genre apparu aux Etats Unis en 2012, le new adult reprend les codes du young adult et de la romance. La cible majoritairement féminine visée par ces publications est plus âgée que celle des romans pour les jeunes adultes. Les thèmes traités dans ces ouvrages correspondent donc aux préoccupations de cette classe d’âge comme le départ du foyer parental, la sexualité, l’entrée dans la vie active…
6. Keren David, à paraître en octobre 2015.

This site is protected by wp-copyrightpro.com