La Toyen library, un lieu 100% ados, interdit aux adultes !

Par Sonia de Leusse-Le Guillou, directrice de Lecture Jeunesse

Interdite aux adultes, la Bibliothèque Toyen d’Oslo est depuis un an et demi un espace collaboratif 100% ados (10-15 ans). Le principe : « library is for people, not for books(1)Les bibliothèques sont faites pour les gens, pas pour les livres. ! (Reinert Andreas Mithassel, directeur de l’établissement).

Un lieu à l’image des ados

Après avoir expérimenté il y a 8 ans, dans le quartier défavorisé de Toyen à Oslo, une nouvelle forme de bibliothèque, qui, selon les habitants, devait les surprendre, Reinert Andreas Mithassel s’est vu confier la création d’un espace 100% dédié aux adolescents. Le concept ? Un lieu à leur image, directement inspiré par leurs propos. Reinert Mithassel explique en riant avoir « séquestré » plusieurs heures un groupe de jeunes, les avoir fait parler de leurs rêves, de leurs préoccupations, de ce qui les rendait heureux. Il a ensuite trié et réutilisé les nombreux post-its qui collectaient leurs envies et leurs propositions, pour les incarner dans 600 mètres carrés confortables, inventifs et décalés.

           

Une bibliothèque-théâtre

L’idée phare est celle d’un tiers lieu (ni familial ni scolaire) qui doit attirer, donner envie aux adolescents – tous ayant exprimé le besoin d’avoir un lieu à eux. Qu’à cela ne tienne : les adultes sont interdits ! Et tout ce que l’on veut y faire doit être possible : ateliers de menuiserie, de codage, de robotique, de « healthy food » dans la cuisine ouverte et sur le bar de la bibliothèque, des rencontres d’éditeurs pour le lancement de livres, la venue de personnalités célèbres, des shows et des performances… « La bibliothèque est un théâtre », explique Reinert Mithassel(2)Journée « Qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui ? Ados et jeunes adultes en bibliothèques », 29 janvier 2018, Médiathèque José Cabanis de Toulouse en partenariat avec la Bibliothèque publique d’information et avec le soutien de l’association des bibliothèques de France – Midi-Pyrénées. , un lieu désinstitutionnalisé qui place la créativité et la personne humaine au cœur du projet :  » library is for people, not for books ! « , « people is part of our collection(3)Les gens font partie intégrante de nos collections.  » et les adolescents viennent “inspite we are a library not because we are a library(4)Les adolescents viennent malgré le fait que nous soyons une bibliothèque et non parce que nous sommes une bibliothèque. ”…

Des ados 100% acteurs du projet

Participatif dans tous ses aspects, l’établissement a mis à contribution les jeunes pour catégoriser les livres selon leurs propres repères. Un groupe d’adolescents de 17 ans a contribué à développer un système permettant de scanner en quelques minutes chaque étagère à l’aide d’un pistolet pour localiser chaque titre. Mais ce n’est pas tout ! Avec une amplitude horaire de 7h à 23h, une carte d’abonnement qui permet de rentrer dans l’espace même si l’équipe n’est pas là, on comprend que le lieu soit un véritable hub, un carrefour pour les jeunes du quartier.

Un succès inspirant

Reinert Mithassel s’est entouré d’une équipe de cinq professionnels, privilégiant l’esprit d’initiative et l’expérience avec la jeunesse. Aucun bibliothécaire ne figure dans cette équipe de six personnes motivées, dont la structure a reçu le prestigieux Prix de la meilleure bibliothèque de Norvège en 2017, confirmant sa reconnaissance de la profession. We are fishermen(5)« Nous sommes des pêcheurs ». , explique le directeur. Lancer des hameçons, ouvrir la curiosité, c’est bien ainsi qu’il conçoit son rôle et celui de son équipe. C’est l’argumentaire qu’il développe auprès des élus – « good people for a good society » –, leur retour sur investissement(6)Le lieu a coûté un million d’euros. , c’est l’enpowerment des citoyens, une meilleure compréhension du monde entraînant une plus active participation au monde et le développement de social skills(7)« Compétences sociales ». . Et s’il faut des chiffres, la Toyen library peut fièrement afficher un taux de fréquentation annuel des jeunes 7 fois supérieur à celui des autres bibliothèques d’Oslo (20 en moyenne contre 3,2 % ailleurs). Les adolescents ne sont pas les seuls à venir : le lieu a reçu la visite de bibliothécaires norvégiens, américains, européens, de chaînes de télévision chinoise, d’Al Jazeera… Un exemple qui ouvre l’esprit, à échelle mondiale.


References   [ + ]

1. Les bibliothèques sont faites pour les gens, pas pour les livres.
2. Journée « Qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui ? Ados et jeunes adultes en bibliothèques », 29 janvier 2018, Médiathèque José Cabanis de Toulouse en partenariat avec la Bibliothèque publique d’information et avec le soutien de l’association des bibliothèques de France – Midi-Pyrénées.
3. Les gens font partie intégrante de nos collections.
4. Les adolescents viennent malgré le fait que nous soyons une bibliothèque et non parce que nous sommes une bibliothèque.
5. « Nous sommes des pêcheurs ».
6. Le lieu a coûté un million d’euros.
7. « Compétences sociales ».

This site is protected by wp-copyrightpro.com