Typologie des jeux vidéo

Temps de lecture : 8 minutes

entretiens_icon

Pour classer un jeu, on se base principalement sur son gameplay, c’est-à-dire sur ses mécanismes de jeux, ses règles, sa prise en main, les possibilités offertes par son environnement, etc. Tout ce qui fait sa jouabilité. Toutefois, des titres mélangeant plusieurs éléments de gameplay dépassent les caractéristiques d’un type de jeux précis. Certains pourront ainsi cumuler à la fois un système de combat dynamique, propre aux jeux d’action, et un système d’évolution du personnage, typique des jeux de rôle. D’autres encore pourront y ajouter des éléments de réflexion à travers la résolution d’énigmes et de puzzles. Bien sûr, tous les joueurs n’accorderont pas autant d’importance aux différents éléments d’un même jeu. Les uns y verront d’abord l’aventure, les autres, un jeu d’énigme. La classification des jeux réalisée par les joueurs et par les éditeurs est avant tout subjective, c’est pourquoi il n’en existe pas d’officielle. La liste présentée ici par Julien Devriendt, responsable Multimédia à la médiathèque des Ulis (91), reprend les termes les plus souvent utilisés.

Action

Les joueurs doivent être capables de réagir en temps réel à une situation, sollicitant leur dextérité, leur habileté et leur rapidité. Cette catégorie regroupe un large éventail de sous-genres dont certains incluent également des éléments de stratégie. Toutefois, c’est la capacité des joueurs à réaliser les combinaisons demandées qui leur permettra d’achever ces jeux.

Jeux de tir :

fpsFPS (First Person Shooter) ou jeux de tir en vue subjective : le joueur voit la scène à travers les yeux du personnage dont n’apparaissent que les mains et les armes. Genre très prisé sur PC où il a connu ses débuts, il s’est depuis largement développé sur les consoles de salon. L’ensemble des titres propose un mode multijoueurs permettant de s’affronter en face à face ou en équipe, avec différents modes de jeu.

 

tpsTPS (Third Person Shooter) : semblables aux FPS, les TPS sont des jeux de tir à la troisième personne (ou tir objectif) dans lesquels le personnage contrôlé apparaît à l’écran vu de dos.

 

shootem upShoot’em up (« détruisez-les tous ») : le joueur contrôle un véhicule et doit tirer à un rythme effréné sur des vagues d’ennemis. Les jeux sont découpés en niveaux avec une difficulté croissante.

 

Jeux de combat ou versus fighting :

combatDeux personnages s’affrontent dans une arène fermée. Les joueurs ont la possibilité de choisir parmi plusieurs personnages aux caractéristiques et aux aptitudes différentes (rapidité, résistance, techniques de combat, coups spéciaux). Vus de profil, les personnages se font face de chaque côté de l’arène. Deux joueurs peuvent ainsi s’affronter sur un même écran.

 

Jeux de plate-forme :

plate-formeLe personnage doit traverser un niveau en sautant d’une plate-forme à une autre, en franchissant des obstacles et en évitant/se débarrassant des ennemis. Le jeu se présente traditionnellement de profil en deux dimensions. L’arrivée de la 3D, dans le milieu des années 1990, permit à Nintendo de renouveler le genre avec Mario 64. Depuis la fin des années 2000, les jeux 2D reviennent sur le devant de la scène.

Rhythm based game ou jeux de rythme :

rythmLe gameplay est basé sur la dextérité du participant à suivre le rythme d’une chanson. Les joueurs doivent reproduire une série de gestes apparaissant à l’écran à l’aide d’une manette ou de contrôleurs particuliers, comme un tapis de danse ou des guitares en plastique.

 

 

Aventures :

Le déroulement de ces jeux, proches des films et des romans, met en avant la recherche, l’exploration et la résolution d’énigmes au service d’un scénario. L’objectif est de faire avancer l’histoire et, dans certains jeux, de pouvoir choisir parmi plusieurs embranchements scénaristiques. Très proche du jeu de rôle et des Livres dont vous êtes le héros, le genre continue à exister sous la forme de fictions interactives accessibles en ligne (MMORPG).

Point and click :

pointL’arrivée des graphismes et de la souris permet l’émergence d’un nouveau genre où le joueur déplace un curseur à l’écran pour sélectionner des objets et interagir avec les éléments. Très populaire jusqu’à la première moitié des années 1990, l’éditeur LucasArts a publié des jeux considérés aujourd’hui comme des classiques : Day of the tentacle et Monkey Island. Plus récemment, l’éditeur Telltale a su renouveler le genre avec les adaptations des comics The Walking Dead et Fable.

 

Action-aventures :

actionAlternant des phases d’exploration, de résolutions d’énigme et de combat, le genre sollicite à la fois l’habileté, la dextérité et la rapidité des joueurs en offrant un scénario, des dialogues et un système d’inventaire. Cette catégorie concerne de nombreux jeux, même si définir le glissement vers ce genre hybride reste très subjectif.

 

Survival-horror :

survivalGénéralement en vue à la troisième personne, le joueur doit survivre dans un environnement hostile rempli de monstres. Le genre utilise tous les codes du cinéma d’horreur pour créer des ambiances oppressantes. Le personnage incarné dispose de peu de ressources pour affronter ses ennemis (munitions, kits de soins et inventaires limités).

 

Infiltration :

infiltrationL’objectif premier est de ne pas être repéré et d’éviter au maximum les conflits pour s’introduire au cœur d’une base ennemie. Le joueur devra observer les habitudes des gardes, utiliser l’environnement à son avantage pour s’y dissimuler, créer des diversions.

 

 

Jeux de rôle ou RPG (Role-Playing Game) :

Descendant des jeux de rôle papier, ce gameplay est basé sur le développement des personnages. Le joueur crée son avatar en choisissant une catégorie qui possède des caractéristiques spéciales. Les jeux de rôle traditionnels offrent un système de combat au tour par tour. Par un système de point d’expériences, le joueur pourra faire évoluer son personnage, débloquer de nouvelles compétences et récupérer de nouvelles armes.

 

Action RPG :

action-rpgRPG intégrant des phases d’action, notamment dans les combats qui se déroulent en temps réel.

 

 

Tactical RPG (jeux de rôle tactique) :

tactical-rpg

Le joueur contrôle plusieurs personnages. Les combats se déroulent au tour par tour sur une carte découpée en cases, où les unités se déplacent.

 

MMORPG (Massively Multiplayer Online Role-Playing Game) ou jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs:

mmorpgLes personnages progressent au sein d’un univers qui continue à évoluer même lorsque le joueur n’est pas connecté. Des communautés de joueurs se sont constituées pour s’entraider en s’échangeant des ressources, du matériel et en réalisant ensemble les différentes quêtes du jeu.

 

Réflexion :

reflexionDe type casse-tête ou énigmes, ces jeux contiennent très peu d’éléments narratifs. Généralement basée sur un principe de gameplay simple, la difficulté augmente au fur et à mesure de l’avancement du jeu. Les jeux de réflexion ont connu un regain d’intérêt sur tablettes et smartphones avec des titres comme Candy Crush.

 

 

Stratégie :

Aux commandes d’une armée ou d’une nation, le joueur doit la faire prospérer, assurer sa domination sur une région, battre les nations ennemies, etc. L’accent n’est pas mis sur la dextérité, mais sur la capacité à anticiper et planifier ses actions.

Jeux de stratégie au tour par tour :

strategie-tourChaque camp dispose de temps pour planifier ses mouvements en fonction du placement de son adversaire. Une fois les actions validées, c’est au tour de l’opposant.

 

 

Jeux de stratégie en temps réel ou RTS (Real Time Strategy) :

strategie-rtsLe joueur, en plus de ses capacités de réflexion, devra faire preuve de réactivité pour ne pas se laisser déborder par son adversaire et gérer simultanément la collecte des ressources, le déplacement de ses unités et les combats.

 

 

Jeux de simulation :

simulationCes jeux permettent au joueur d’imiter des activités de la vie réelle. Sans être tous réalistes, ils reposent sur l’attention portée aux détails. La plupart des simulations ne contiennent pas d’éléments narratifs à l’exception notable de Wing Commander, simulateur de combat spatial. Les thèmes abordés sont très variés ; on peut ainsi trouver des simulateurs de travaux publics, de trains, d’avions, de soins médicaux etc.

Jeux de gestion :

gestionDans le rôle d’un gestionnaire devant construire et développer une ville, une entreprise, un hôpital, un parc d’attraction, le joueur doit utiliser les ressources mises à sa disposition pour créer de nouveaux services et obtenir des ressources supplémentaires. Il pourra se fixer ses propres contraintes, comme développer une ville sans pollution.

Par Julien Devriendt, article paru dans la revue Lecture Jeune 149 (mars 2014)

This site is protected by wp-copyrightpro.com