« La maîtrise des savoirs fondamentaux, source d’inégalités »

Discours officiel de Barbara Martin, Cheffe du bureau des collèges, Direction générale de l’enseignement scolaire, Ministère de l’Education Nationale

Discours prononcé par Barbara Martin, cheffe du bureau des collèges, direction générale de l’enseignement scolaire, Ministère de l’Education Nationale lors du colloque de lancement de l’Observatoire de la lecture des adolescents de Lecture Jeunesse, le 16 novembre 2017 à Paris.

Avec le parrainage du ministère de la culture

 

Ensemble pour un pays de lecteurs.

Le jeudi 12 octobre, Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, ont lancé la campagne de mobilisation pour le livre et la lecture « Ensemble pour un pays de lecteurs », en lien avec le ministère de la Culture. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la priorité donnée à la maîtrise des savoirs fondamentaux, source d’inégalités dans notre pays et dont les premiers actes se sont concrétisés par le dédoublement des CP dans les zones les plus défavorisées, et à la rentrée prochaine, par la poursuite dans les classes de CE1.

Permettre la réussite scolaire

La réussite de la scolarité de nos élèves est un enjeu majeur de notre système éducatif. La maîtrise de la lecture est essentielle à celle-ci car elle est l’un des éléments permettant à l’élève de découvrir et d’acquérir de nouveaux savoirs dans les différents champs disciplinaires enseignés dont celui des sciences qui nous réunit aujourd’hui.

Elle nécessite chez nos élèves une fluidité dans leur lecture, mais également un travail régulier quant à la compréhension de ce qu’ils lisent. Les programmes d’enseignement scolaire permettent d’une part de travailler des textes dans lesquels les informations sont clairement explicitées pour tendre vers des extraits d’œuvres dans lesquels la part de l’implicite est de plus en plus grande. Cet implicite est deux ordres car il peut nécessiter le rapprochement de plusieurs informations du texte ou nécessiter le recours à des connaissances personnelles qui ne s’acquièrent pas par des exercices systématiques mais par un nombre abondant de lectures.

Favoriser la lecture dans nos établissements

Plusieurs dispositions sont à mettre en avant :

  • L’aménagement de l’espace et du temps dédié à la lecture : par exemple ménager des temps de lecture silencieuse où toute la communauté scolaire lit pour le plaisir.
  • L’encouragement à tout type de lecture car l’élève tire des bénéfices à varier ses lectures : fiction (romans, nouvelles, contes, récits, pièces de théâtre, albums de BD…) mais aussi poésie, œuvres documentaires, littérature d’idées, presse d’information, scientifique, etc.
  • La promotion de types de supports variés en faisant appel au numérique. On peut citer des applications comme la MAL (machine à lire), GLOSE, les epubs de Gallica sélectionnés par le MEN.
  • La mise à profit des temps de loisirs comme les fins de semaine, les vacances intermédiaires et même les congés d’été pour inviter les élèves à lire. C’est le cas de l’expérimentation « Un livre pour les vacances » mise en place l’été dernier dans certaines académies pour que les élèves de CM2 partent en vacances avec des fables de La Fontaine.
  • Le soutien de projets de partage de la lecture en réseau, comme les défis lecture (du type Babelio) et tous les concours pour collégiens et lycéens.

Permettre l’accès aux sciences à travers la lecture

La maîtrise d’un socle commun de connaissances, de compétences et de culture est indispensable à l’ensemble de nos élèves pour leur permettre de s’insérer dans la société en tant que citoyen responsable. Ce socle s’articule autour de cinq domaines dont le domaine 4 « les systèmes naturels et les systèmes techniques » et le domaine 5 « les représentations du monde et de l’activité humaine ». Ces domaines permettent aux élèves de :

  • Pratiquer des démarches scientifiques
  • Concevoir des objets et systèmes techniques
  • Développer le sens des responsabilités
  • Comprendre l’impact de l’activité humaine

Les programmes d’enseignement de sciences et technologie permettent de développer les compétences de ces domaines : les principales fonctions du corps humain, les caractéristiques du vivant, la structure de l’Univers, l’énergie, les grandes caractéristiques des objets et systèmes techniques, les grandes découvertes scientifiques et techniques pour ne citer que ses exemples.

Les programmes d’enseignement de français sont ponctués d’enjeux littéraires invitant nos adolescents, à travers leurs lectures, à découvrir cette culture scientifique, mais également en permettant à nos professeurs de favoriser le débat entre élèves :

  • En 3ème : « progrès et rêves scientifiques » dans lequel on s’interroge sur les l’idée du progrès scientifique (tantôt exalté, tantôt source de désillusion), sur la figure du savant (créateur de bonheur, ou figure malfaisante).
  • En 4ème : « la fiction pour interroger le réel ».
  • En 5ème : « interroger des univers nouveaux ».

Pour ce faire, le bureau des collèges propose plusieurs sélections d’ouvrages, publiées sur le site Eduscol, et qui permettent aux élèves de développer leur plaisir de lire afin d’aiguiser leur curiosité et d’enrichir leur expérience de lecteurs.

Une recherche par mots-clés facilite la navigation dans nos listes dont une première qui rassemble environ 750 livres de littératures jeunesse et une seconde qui contient une centaine de documentaires.

Des actions pédagogiques à l’aide partenaires

De nombreuses initiatives suscitent le goût de la lecture dans nos établissements grâce à des partenaires institutionnels (dont le ministère de la Culture) mais également grâce à des associations fortement associées à cette envie du partage du goût de la lecture.

Quelques exemples de partenaires :

  • Le Syndicat National des Editeurs
  • L’association « lire et faire lire » : des bénévoles de plus de 50 ans offrent leur temps libre aux enfants dans l’animation de séances de lectures en petits groupes ;
  • L’AFEV (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville) organise des accompagnements ciblés pour lutter contre les inégalités ;
  • Lecture Jeunesse, que je remercie pour l’organisation de cette journée et pour son engagement auprès de nos adolescents et jeunes adultes accueillis dans nos établissements ;
  • L’association « Silence, on lit ! » qui promeut le plaisir de lire quotidiennement et les bienfaits à en tirer.

Quelques exemples d’actions et évènements :

    • « La semaine de la presse et des médias »
    • « A l’école des écrivains » pour favoriser la rencontre entre des élèves de 4ème et 3ème et un auteur
    • « Le printemps des poètes »

Quelques exemples de prix et concours :

      • « Les petits champions de la lecture » : des enfants de CM2 sont invités à lire en public des textes à haute voix
      • « Le Goncourt des lycéens »
      • « Le prix des Incorruptibles »

Je terminerai mon intervention, par la thématique qui nous rassemble ici autour de la culture scientifique, en vous parlant du prix du livre « Sciences pour tous ». Ce prix est décerné par des élèves de 2nde et de 4ème à un auteur d’ouvrage scientifique qui aura su les séduire. Un thème est donnée et cette année celui retenu est « Intelligence artificielle : entre mythes et réalités ».

Je vous remercie pour votre attention.

Barbara Martin

Cheffe du bureau des collèges, Direction générale de l’enseignement scolaire, Ministère de l’Education Nationale

This site is protected by wp-copyrightpro.com