3000 façons de dire je t’aime

Marie-Aude Murail

Chloé, Bastien et Neville ont contracté le virus du théâtre avec leur professeur de français de cinquième. Le bac en poche, ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Chloé a du mal à concilier les répétitions avec le rythme de la classe préparatoire. Bastien découvre qu’il ne suffit pas d’imiter Louis de Funès en Harpagon pour être un bon acteur comique. Neville, le tourmenté, explore la face obscure de sa personnalité. En se frottant aux grands rôles du répertoire classique, la jeune première, le valet de comédie et le héros romantique apprennent à se connaître eux-mêmes, sous la houlette de leur vénéré professeur, M. Jeanson. Au fil de leur confrontation avec la scène, les trois jeunes gens vont former un trio amoureux uni par le lien étroit du théâtre. Ce lien – dont ils sont les premiers étonnés – résistera-t-il à la préparation du concours du Conservatoire de Paris ? Marie-Aude Murail surprend ses lecteurs avec un roman réaliste qui constitue sa déclaration d’amour au théâtre. Après un démarrage un peu longuet, l’intrigue, linéaire, se confond avec les répétitions, le récit s’enrichit de citations de Britannicus, Cyrano, Caligula et autres, cependant que les trois personnages se découvrent et gagnent en épaisseur au contact des textes. Présentés avec la légèreté de l’évidence, les liens amoureux entre les héros sont évoqués avec délicatesse. On pourra regretter l’absence de l’humour qu’on apprécie tant chez Marie-Aude Murail. On admirera en revanche la finesse avec laquelle l’auteur expose ce que les personnages de théâtre ont encore à apporter aux adolescents d’aujourd’hui.

Sylvie Roussel

 

Retrouvez notre entretien avec Marie-Aude Murail ici

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com