7 rue des Écolos, T.1

Sophie Dieuaide

Le toit de l’immeuble du n°7 de la rue est devenu un potager géant – mais au prix de quels efforts ! Les enfants n’en peuvent plus. La bande décide de se révolter et d’envoyer à Violette, partie suite au divorce de ses parents, le journal de leurs exploits. Mais les parents, eux, viennent de se lancer dans l’aquaponie et continuent d’exploiter les enfants pour mener à bien leurs ambitions écologistes… Qui va gagner le bras de fer ?

Sophie Dieuaide remporte haut la main un pari peu évident, dans des contraintes peu simples : elle l’écologie tout en faisant sourire, défendre les enfants contre leurs parents, mais sans excès. Le texte ne sombre jamais dans l’invraisemblable, comme tant de récits dans lesquels des enfants sauvent la planète. Ici, tout s’enchaîne avec ardeur, l’écriture est alerte, et le journal qui s’ajoute comme bonus est drôle et bien rédigé. Un exploit à saluer et qui se distingue parmi une production pour préadolescents souvent médiocre.

Hélène Weis

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com