Apprivoiser la bête

Taï-Marc Le Thanh

Polly, 15 ans, est arrêtée par la police alors qu’elle est seule dans l’appartement parisien où sa mère, brillante chercheuse en biologie, l’a abandonnée. Polly avale alors une pilule que lui a donnée sa mère. C’est le début pour elle d’une fuite éperdue pour échapper aux scientifiques et à la Faction Z, qui veulent s’approprier la découverte de sa mère et dominer le monde. Toutes les violences sadiques se déchaînent contre elle alors qu’elle sent grandir dans son corps une colère et une force qui anéantissent ses ennemis. Elle provoque le chaos dans Paris, puis rencontre Samuel avec qui elle découvre l’amour. Le couple, arrivé au bord de l’océan, se sent invincible et prêt à peupler la terre d’une descendance saine et bonne.

Le récit est construit en trois parties. Dans la première, la voix de Polly montre une jeune femme angoissée et terrorisée par les mutations incontrôlables de son corps. Elle comprend que sa force est l’incarnation de Lilith, première femme d’Adam dans la tradition juive, l’Esprit du vent. Elle agit en justicière contre les hommes qui violentent les femmes. Dans la deuxième partie, la voix de Samuel incarne la mue hormonale d’un adolescent pacifique vers le stade d’homme adulte. Sa rencontre avec Polly et leur coup de foudre favorise sa métamorphose. Dans la troisième partie, le couple est lancé dans une poursuite démente et salvatrice. L’ensemble du récit est parsemé de scènes terrifiantes dans le dédale d’un Paris nocturne, sur le périphérique et dans les eaux sombres de la Seine. L’auteur a du souffle et une ambition phénoménale : dans un élan de création divine, il crée un couple qui va réussir là où Adam et Ève ont échoué.

Colette Broutin

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com