Art et politique

Nicolas Martin et Eloi Rousseau
Coup de ♥ 2013  

L’art peut être un moyen de changer le monde. Nicolas Martin et Eloi Rousseau nous proposent une histoire des liens entre art et politique sous tous leurs aspects, que le premier soit au service du pouvoir, de la révolution, des luttes ou de la dissidence. Mais l’art peut aussi être en lui-même politique lorsqu’il se veut d’avant-garde ; il accompagne souvent les grands changements d’une époque. Chaque période entretient sa propre relation à l’art et les auteurs n’en négligent aucune : de la révolution à la mondialisation, ils évoquent tous les courants artistiques allant du réalisme de Courbet au street art de Banksy. De nouveau, les éditions Palette nous offrent un ouvrage d’une très grande qualité. L’équilibre entre le texte et les illustrations est extrêmement bien pensé. L’ouvrage est à la fois fouillé et synthétique et peut donc s’adresser aux plus jeunes comme aux plus âgés.La thématique est présentée de manière chronologique, balayant tous les aspects de la politique : royauté, dictature, lutte, mondialisation, etc. L’excellente mise en page accompagne un propos clair et pertinent tant dans le choix des découpages temporels, que dans la sélection des œuvres montrées. Dans ce vaste panorama d’artistes qui ont voulu changer le monde, la connivence entre art et politique est montrée dans ses aspects les plus évidents, comme les plus subtils.

  Mélanie Archambaud

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com