Bacha Posh

Charlotte Erlih

Farrukh est le barreur efficace et respecté d’une équipe de rameurs afghans qui rêvent de participer pour la première fois aux jeux Olympiques. Le jour où on leur livre un magnifique bateau venu de France, leurs espoirs de jeunes adolescents redoublent. Mais Farrukh est une bacha posh, une fille élevée comme un garçon jusqu’à sa puberté dans les familles privées de fils. Jusqu’à ce moment fatal, Farrukh a bénéficié d’un statut particulier. Habillée comme un garçon, elle en a tous les droits, les privilèges et son père la reçoit dans son bureau pour lui apprendre le français et lui transmettre le goût de la littérature. À sa puberté, elle doit vivre et s’habiller comme une fille, participer aux tâches ménagères, porter le tchador hors de la maison. Du jour au lendemain, son père l’ignore et la remplace par sa cadette. Mais cette fille/garçon ne renonce pas à la vie qu’elle a connue. Parfaitement consciente du danger, elle brave tous les interdits pour se construire une identité indépendante de la tradition. Ce roman à conseiller – même si la fin ouverte peut décevoir le lecteur – permet de découvrir un aspect de la culture afghane souvent ignoré qui surprend le lecteur occidental. Il aborde la question des places respectives de l’homme et de la femme dans cette société musulmane inégalitaire. Les situations concrètes de l’entraînement sportif, où les regards portés sur les corps peuvent générer admiration ou malaise selon le genre, sont abordées avec pudeur.

Colette Broutin 

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com