Celle que je suis

Anne Loyer

Anoki, jeune Indienne de 16 ans, pense vivre dans une famille ouverte ; elle est scolarisée et encouragée à l’excellence. Mais lorsque son frère se marie et interdit à sa femme d’exercer son métier d’infirmière, Anoki se rend compte que pour sa famille, les femmes n’ont vocation qu’à être de bonnes épouses. Elle s’élève contre cette vision du monde et trouvera une oreille attentive auprès de son autre frère, parti étudier à l’étranger, avec qui elle entretient une correspondance.

L’autrice campe des personnages qui réflechissent, interrogent, remettent en question ce qu’ils sont et ce qu’on leur a toujours inculqué. Les cheminements intérieurs d’Anoki et de son frère sont riches. Anoki est une jeune femme combattive, réfléchie, qui va s’en sortir grâce à une association dans laquelle elle découvre des destins de femmes encore plus tragiques. Ce roman rappelle ainsi à ses lecteurs qu’aujourd’hui encore, dans le monde, beaucoup de femmes ne sont pas libres de leurs choix. Il montre également l’évolution de mentalité d’un personnage masculin sur ces questions, ce qui fait l’originalité et la force de ce texte.

Pauline Wabant

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com