Danse d’atomes d’or

Olivier Liron

O. et Loren se rencontrent lors d’une soirée organisée par des amis communs. Pour O., c’est le coup de foudre et le début d’une relation passionnée. Lorsque Loren disparaît sans laisser de traces, O., désespéré, part à sa recherche. Il apprendra qu’elle s’est enfuie parce qu’elle se sait condamnée et ne souhaite pas lui infliger le spectacle de son inéluctable déclin. D’inspiration autobiographique, Danse d’atomes d’or est le récit rétrospectif d’une histoire d’amour douloureuse, teintée de sentiment d’abandon et de mélancolie, qui évoque l’une des questions fondamentales de la relation amoureuse : que sait-on de la personne que l’on aime ? Au fil des pages, le narrateur exprime l’intimité de ses sentiments à travers une prose très poétique et par l’emploi récurrent de métaphores. L’insertion d’éléments oniriques et merveilleux ainsi que le thème de la maladie rappellent L’Écume des jours de Boris Vian. Ce roman ne manquera pas d’attirer les adolescents et les jeunes adultes grâce à son thème. Toutefois, il sera mieux adapté aux bons lecteurs, déjà capables d’aborder des textes littéraires (tels ceux de Vian, par exemple) : les choix stylistiques de l’auteur, s’ils participent à la qualité du texte, n’en demeureront pas moins un frein pour les lecteurs en difficulté.

Yaël Wilson

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com