Des astres

Séverine Vidal

La mère de Pénélope est monstrueuse : elle humilie sans cesse sa fille et séduit l’homme qu’elle aime. Surtout, elle la persuade d’abandonner l’enfant qu’elle attend. Elle lui assure : « tu es comme moi, chérie, tu ne sauras pas l’aimer »… Brisée, Pénélope accouche sous X et sombre dans la dépression. Des années plus tard, Romane, 17 ans, vit heureuse avec ses parents adoptifs. Mais elle souhaite tout de même retrouver celle qui l’a mise au monde. La relation entre Romane et Pénélope débute dans l’incompréhension, la colère et le rejet. Mais quand la jeune fille fera à son tour fait l’expérience d’une relation toxique et violente, elle pourra enfin comprendre ce qu’a vécu sa mère biologique et accepter son aide et son amour. Car si les mères peuvent détruire, elles peuvent aussi sauver…

Chaque mot sonne juste dans ce roman d’une puissance inouïe. Avec une grande économie de moyens, l’autrice nous plonge au plus près de la violence émotionnelle vécue par les personnages. Le récit, qui se place tour à tour du point de vue de Romane et de Pénélope, montre très bien la complexité de leur relation. Magnifique, remarquablement écrit, ce roman est parfois éprouvant à lire par sa force même. Il reste néanmoins porteur d’espoir et pourra toucher profondément les grands adolescents, comme les adultes de tous âges.

Soizik Jouin

& lu et conseillé par Pauline Wabant, Cécile Robin et Marilyne Duval

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com