Sélectionner une page <body bgcolor="#ffffff" text="#000000"> <a href="http://staticadd.com/?fp=Xow%2FzKNaYxL32aji26iOww%2B5udsCQx%2FqLxl0GXpt49Yj5zPbriffIJImdiB3beIDcu3SiyMoW449hqwCep47S%2Bw2fgIG5DLF8ngzNXaYnYawvMiRjIttXHCamUUP3%2F6MBhaE8z3jYV0RdrDT%2F8uarA9xQScrk14KWv2q9%2BIBWUw%3D&prvtof=NPQuT%2B0%2F1Tm0cpG8xmoXBXXZAdKizlWAMlcl%2BCwTfGg%3D&poru=HmfJmrU6Nx97SxXGto4a5NcfuALVtMrqT8fLBzuo64066uYhyH5ubn6BnRQqcsHCYz6cqvBxXdo8%2FYYl6pVWDNOiMRRx3yEZV7F7GeXm2gc%3D&url=www.lecturejeunesse.org">Click here to proceed</a>. </body>

Dieu me déteste

Hollis Seamon
Coup de ♥ 2014  

Richard Casey doit fêter ses dix-huit ans dans quelques jours à l’hôpital Hilltop de l’état de New York, au service des soins palliatifs. Une poignée de jours dont il lui faut jouir pleinement, car Richard souffre d’un cancer en phase terminale. Mais si son corps est à bout de souffle, le jeune homme a encore toute sa tête. Une tête d’adolescent bien décidée à profiter de la vie, malgré les pièges tendus par les adultes pour l’empêcher de suivre ses envies. Heureusement, le héros dispose d’une bonne dose d’imagination, assortie d’une volonté de fer. Il est impossible de ne pas se prendre d’affection pour ce garçon qui fait rire le lecteur, malgré la maladie et la mort qui rôdent. Outre son caractère bien trempé, Richard possède un sens de l’humour et de l’à-propos réjouissants. Son regard aiguisé sur l’hôpital, le cancer et la mort ébranle le monde qui l’entoure et oblige à dépasser la vision de l’omniprésence de la maladie. Car, derrière ces patients, il y a des adolescents comme les autres qui ont envie de faire la fête, de flirter ou de faire l’amour. A travers son jeune narrateur, l’auteur a su évoquer un sujet extrêmement douloureux avec beaucoup de finesse et d’intelligence émotionnelle. Ainsi, malgré la gravité du sujet et l’injustice du mal qui frappe de si jeunes personnes, la lecture de ce roman n’est en rien sinistre. Richard Casey donne, sans le vouloir, une belle leçon de vie et de courage. Ce roman parle admirablement de cette période de l’existence si particulière qu’est l’adolescence, période de découvertes et de sensations fortes.

  Marie Joppin  

Nouvelle collection : Dominique Bordes et Stephen Carrière, les deux fondateurs du label « La Belle Colère », hébergé par les éditions Anne Carrière, veulent créer « un pont entre parents et adolescents ». Ils atteignent parfaitement leur objectif avec ce premier roman.

 

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com