Dysfonctionnelle

Axl Cendres

Fidèle, alias Bouboule, fait partie d’une famille qu’elle qualifie de « dysfonctionnelle » : une mère polonaise traumatisée par son enfance, des frères et sœurs tous « particuliers » et un père kabyle qui, entre deux allers-retours en prison, essaie de garder le lien avec sa famille. Elle vit au Bout du monde, le bar tenu par son père et son oncle. Intelligente et lucide, la jeune fille fait le récit de sa vie de famille à la première personne. Avec clairvoyance et humour, sans jamais tomber dans le misérabilisme ou la caricature, elle explore le quotidien d’une famille dont les membres seraient communément qualifiés de « cas sociaux », et brosse le portrait de ces « petites gens » que sont les piliers du bar familial. Elle raconte son parcours dans ce milieu puis le diagnostic de « surdouée » qui lui permet d’accéder à un lycée des beaux quartiers parisiens. Elle y rencontrera Sarah, son amie puis son amour, avec qui elle formera un couple  particulièrement mal assorti aux yeux de l’opinion, mais qui démontre comment deux mondes peuvent se rencontrer malgré les préjugés. Axl Cendres livre une fois encore un roman magnifique, plein d’humour et d’amour pour les hors-système que la vie n’épargne pas et qui sont traqués par les services sociaux. Le lecteur éprouve une tendresse particulière pour eux à travers le regard de Fidèle et revoit le jugement qu’il pourrait être tenté de porter. Même si l’histoire d’amour entre Sarah et Fidèle peut paraître un peu mièvre, elle ne gêne en rien la lecture de ce petit bijou de roman, véritable hymne à la famille, quelle qu’elle soit.

Marilyne Duval

Autre avis : Ce titre regroupe tous les éléments qui avaient fait le sel de La Drôle de vie de Bibow Bradley (Sarbacane, 2012 ; voir Lecture Jeune n°144) – avec quelques clins d’œil – : des portraits de personnages hauts-en couleur, une bonne dose d’humour, une héroïne de caractère, toujours un pied en marge du monde qui l’entoure. Bibow évoquait un personnage tout droit sorti de l’Amérique fantasque de Forrest Gump (Robert Zemeckis, 1994) ou de Big Fish (Tim Burton, 2004). Plaçant cette fois le récit en France, à Belleville. Axl Cendres fait vibrer la fantaisie des quartiers populaires, avec une tendresse malicieuse pour ses habitants.

Morgane Vasta

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com