Quatre sœurs, T.1 : Enid

Malika Ferdjoukh

Les cinq sœurs Verdelaine vivent seules dans un grand manoir délabré, depuis la mort de leurs parents. L’aînée, Charlie, âgée de 23 ans, joue la mère de substitution tentant tant bien que mal de subvenir aux besoins de la fratrie. Les jeunes filles n’en oublient pas pour autant l’insouciance et le bonheur de leur adolescence. Charlie, Geneviève, Bettina, Hortense et Enid connaissent les émois amoureux, les disputes et les fous rires entre sœurs, le bonheur des balades le long de la plage et les jeux dans le jardin au pied du sycomore « grinçant ». Cati Baur, sous le charme de la série de Malika Ferdjoukh, rêvait d’adapter le roman en bande dessinée. Les lecteurs de la revue Je Bouquine connaissent déjà les saynètes illustrées de Lucie Durbiano sous la forme d’un feuilleton mensuel. Ici, l’adaptation, fidèle au roman, s’en détache néanmoins en proposant, outre l’humour, un univers empreint d’onirisme, de tendresse et de chaleur. Le dessin de Cati Baur, rond et coloré, s’attarde sur les détails et les ambiances et s’émancipe de l’œuvre de Malika Ferdjoukh. Fidèle à la série publiée à L’École des Loisirs, ce premier volume porte pour sous-titre Enid, la benjamine du clan, effrayée par les bruits dans les maisons et à la recherche de fantômes. Les opus suivant mettront en avant chacune des sœurs, aux caractères si proches et différents à la fois. Ce bel univers séduira les plus jeunes lectrices, qui se délecteront de (re)découvrir ces Quatre soeurs.

Anne Clerc

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com