Enquête sur le roman policier pour la jeunesse

Françoise Ballanger

L’ouvrage dresse un panorama diversifié de la production des romans policiers pour la jeunesse. Il se divise en trois grandes parties : approches du genre, évolution des discours et des usages, et enfin, l’offre de lecture hier et aujourd’hui. La construction claire et aérée permet de passer d’une interview à une vision historique, d’une analyse du genre à ses rapports avec la bande dessinée. La présentation invite le lecteur autant à la recherche ponctuelle qu’à la lecture continue. Le chapitre sur l’évolution des collections depuis 1986 s’avère un outil de référence incontournable et facile d’utilisation. À noter également le chapitre sur les repères historiques. Il replace dans leur contexte les parutions de quelques classiques et offre un regard sur les différents courants des collections depuis 1935. Le lecteur pourra également se plonger avec profit dans l’article (un peu jargonnant néanmoins) de Franck Evrard qui éclaire les ressorts du roman noir et du roman à énigme. Les divers entretiens avec les auteurs ne sont certes pas tous passionnants, mais les liens effectués par Yvan Pommaux entre le conte et le polar, ou les réflexions de Malika Ferdjoukh, permettront d’aborder le genre sous un autre angle. Joseph Périgot, quant à lui, apporte sa vision des débuts de la collection « Souris noire » dans un entretien avec Ruth Stégassy. L’ouvrage se termine par un regard sur les productions de quelques pays européens. La riche bibliographie finale et les indications de lecture à chaque fin de chapitre permettront à ceux qui le souhaitent de prolonger leur réflexion autour d’un « mauvais » genre toujours plébiscité par les jeunes.

Tony Di Mascio

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com