Géante

Jean-Christophe Deveney

Céleste la géante a été recueillie par un couple de fermiers dans la forêt quand elle n’était qu’un nourrisson. Elle grandit paisiblement avec ses six frères et ses parents au cœur de la montagne. Au fil des années, chacun des frères part faire sa vie dans la vallée ou dans le vaste monde. Seule Céleste reste ; la place d’une jeune fille est auprès de ses parents, n’est-ce pas ? Un jour, elle rencontre un colporteur qui lui propose d’aller faire un tour dans la vallée. S’ensuit le début d’un long périple de plusieurs années qui va la mener à travers tout le pays, et à la découverte de la personne qu’elle veut devenir.

À l’image de son titre, cette bande dessinée est monumentale tant par son format épais que par la puissance de son récit. Dans un monde imaginaire qui emprunte aux contes (Petit Poucet, chevaliers et princesses…) se mêlent références à la mythologie (sirènes, sorcières) et questionnements modernes et féministes, à travers le personnage de Céleste qui veut prendre en main son destin, et ceux d’autres femmes persécutées par les hommes). Riche et inspirant, le parcours initiatique de Céleste à l’échelle d’une vie la conduit vers l’apprentissage du monde, l’indépendance et la découverte de soi, au gré d’expériences transcendantes ou douloureuses. Scénario et illustrations se marient à merveille pour conter cette histoire pleine de sagesse, d’aventure et de magie. Une bande dessinée fascinante.

Camille Boby de la Chapelle

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com