Gone, T.3 : Mensonges

Michael Grant

Depuis six longs mois, les enfants tentent de survivre, enfermés dans une énorme bulle alors que tous les adultes ont disparu. Orsay, surnommée la prophétesse, affirme que les adultes attendent leurs enfants de l’autre côté du mur et qu’il suffit de la suivre dans cet au-delà. L’étrange Nerezza et Jill à la voix magique l’accompagnent. Mais cet appel enchanteur ne cache-t-il pas la volonté monstrueuse du Gaïaphage d’anéantir les enfants ? Pour enrayer cette tentation du suicide collectif, Astrid, qui veut instaurer des lois et craint la dictature, choisit de mentir aux enfants. Un désastre se prépare. En effet, la bande des Humains, conduite par Zil, noue une alliance avec Caine pour prendre le pouvoir sur les mutants. De nouveaux mensonges et trahisons déchaînent la violence dans la ville. Sur la petite île de Saint-François de Sales, cinq orphelins, confrontés à Caine, tentent de lui échapper par un subterfuge mais y parviendront-ils ? Enfin, qui se cache derrière l’apparence de Brittney devenue un affreux zombi ? Est-ce un ange revenu pour tuer Drake ou est-ce Drake lui-même, incarnation du mal absolu ? Cependant, Sam et ses compagnons résistent encore, ce qui laisse présager le quatrième tome prévu pour fin 2011, intitulé L’Epidémie. La narration enchaîne les situations dramatiques sur un rythme rapide, sans transition, quitte à piéger le lecteur hésitant dans l’interprétation des événements. Mais dans un volume qui s’intitule Mensonges, il n’est pas étonnant que le lecteur soit manipulé par l’écrivain !

Colette Broutin

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com