Grands Reporters, Prix Albert Londres : 100 reportages d’exception de 1950 à aujourd’hui

Collectif

Cette anthologie regroupe cent articles sélectionnés pour le prix Albert Londres de 1950 à 2011. Ils ont été écrits par ceux que l’on désigne comme des « grands reporters » qui constituent l’élite de la profession. Leur modèle, Albert Londres, est entré dans la légende en rédigeant sur le vif un papier racontant le bombardement de la cathédrale de Reims en 1914. Dans sa très belle préface, Josette Alia, grand reporter au Nouvel Observateur, retrace l’histoire de la profession de journaliste et l’évolution des critères de jugement d’un article. Le « bon papier », écrit sur le terrain, doit avoir de réelles qualités littéraires. Même à l’heure du numérique, des images et du son, il existe toujours des lecteurs pour ces reportages bien écrits, informatifs et émouvants. Ils témoignent de l’engagement de ces professionnels, parfois au risque de leur vie, pour rendre compte de l’Histoire en marche. Il est passionnant de saisir les évolutions politiques, comme l’entrée des Russes à Prague (1968), la chute du mur de Berlin (1989), la récurrence de certains thèmes (conflits israélo-palestiniens), les mutations économiques et sociales de la Chine, etc. On peut aussi mesurer l’impact de certains articles sur les décisions des élus comme l’article de Christine Clerc (Le Point, 19 mars 1973) intitulé « Un mouroir à Lille ». La lecture de cette anthologie est à conseiller à tous ceux qui cherchent des témoignages de qualité pour s’informer mais aussi pour se former à la rédaction de reportages. Ce livre est un bel hommage rendu aux professionnels de la presse écrite.

Colette Broutin

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com