Je suis morte (apprendre)

Morvan

Aster est une jolie petite fille que sa mère pouponne avec joie mais que son père n’aime pas. Un secret l’entoure : elle n’est pas comme tout le monde, paraît-il. Qu’a-t-elle de différent ? Elle est un être humain, un mammifère et donc, mortelle. Depuis que l’on a réussi à modifier l’ADN des humains, ils ne savent plus ce qu’est la mort. Le premier homme modifié a déjà vécu cinq cent ans et paraît toujours aussi jeune. Elle, Aster, va vieillir et mourir. La société, à l’image des individus, est aussi changée : plus de disputes ou de violence. Les caractères sont adoucis, émoussés. Mais Aster se révolte violemment contre ce monde éternel et part rejoindre les rares humains semblables à elle. Ce récit fantastique fascine par son scénario qui pose, de façon originale, la question de la mort et du temps qui passe. Les pages aux cases sans arrêt mobiles, les couleurs pastel presque ternes pour dépeindre les difficultés et les couleurs vives pour rendre le rêve d’Aster se répondent. L’humanité des personnages, leurs sentiments exprimés, la beauté des dessins font que l’on attend la suite avec impatience. Dès 15 ans.

Agnès Donon

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com