Jimi X

Louis Atangana

Après le destin de la chanteuse Billie Holiday dans l’Amérique impitoyable des années 1920 (voir Lecture Jeune n°150, notice 19), Louis Atangana s’attaque à une autre grande figure de la musique américaine : Jimi Hendrix. De sa naissance jusqu’à sa mort à seulement 27 ans, le jeune homme traversa plus de périodes de galère que de gloire, avant d’entrer dans la légende. A travers le récit de son enfance difficile, élevé par deux parents violents et abîmés par l’alcool, le lecteur découvre la vie des quartiers populaires de Seattle dans les années 1950. D’ascendance cherokee, Jimi éprouve un amour sans faille pour sa grand-mère vivant dans une réserve indienne au Canada, seul personnage stable au milieu des turbulences de sa vie. Et puis, il y a la musique : une guitare à une corde pour commencer, une guitare de droitier pour un gaucher, qu’il fait vibrer de manière atypique, et avec laquelle il éprouve les limites d’un riff qu’il va rendre incontournable. Le style de Louis Atangana, à la fois musical et oral, épouse parfaitement le tempo du récit, et réussit à conter de façon intime le destin de Jimi Hendrix. Le lecteur le suit ainsi au travers des rues sales et des bars malfamés, de Seattle jusqu’au Sud des États-Unis puis à New York, et enfin à Londres où il rencontre enfin le succès.

Morgane Vasta

Autre avis : Jimi-X est un roman incisif et violent. L’écriture saccadée laisse la place à de nombreuses ellipses. Le récit donne aussi un regard sur la société américaine de l’époque t évoque le racisme, la pauvreté mais aussi de grand événements historiques comme la guerre du Vietnam à laquelle Jimmy a participé. Le roman s’achève quand Jimi prend l’avion pour la Grande Bretagne, ce qui signe le début de sa carrière. C’est le deuxième roman biographique de Louis Atangana après Billie H, et ces deux ouvrages évoquent des sujets qui lui sont chers  comme le racisme et la situation sociale des noirs qu’ils soient afro-américains ou français (cette question de l’identité est évoquée dans de nulle part). La musique est omniprésente dans ce magnifique roman sans concession qui donne à entrevoir une partie de Jimi Hendrix même si la part de fiction reste importante.

Marilyne Duval

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com