Juin 40 : Peur sur la route

Philippe Barbeau

Depuis que son père Emile a été mobilisé pour la « drôle de guerre », Georges, quatorze ans, vit seul avec sa mère Janine, infirmière à Blois. Mais, à la mi-juin 1940, l’armée française est défaite : c’est le début de l’exode vers le sud de la France des populations du Nord et de l’Est, effrayées par la progression allemande. Janine oblige alors son fils à fuir lui aussi. Il suit à contre-cœur les réfugiés. Il vivra des moments dramatiques, voire tragiques mais fera aussi de belles rencontres humaines, avant que la signature de l’Armistice, le 25 juin, le décide à retourner à Blois retrouver sa mère.

Nathalie Le Cleï Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com