Killing November, T.1

Adriana Mather

November Adley, 17 ans, est envoyée contre son gré au pensionnat Absconditi, un endroit cruel où les amis sont rares. Elle y suit des cours de combats, de maniement des couteaux et de création de poisons, entre autres réjouissances. Dans ce drôle de pensionnat, on vise à l’excellence afin de devenir espion, agent secret ou encore escroc. Le mystère règne et les tensions sont pesantes. Surtout après la mort d’un des élèves… « Tout le monde a quelque chose à cacher », affirme l’un des personnages.

Au fil de ce récit à l’atmosphère sombre, le lecteur considère l’héroïne tantôt comme une coupable, tantôt comme une victime. L’intrigue sinueuse et bien construite est pimentée par une romance, ce qui adoucit considérablement l’ambiance tout en faisant perdre à l’œuvre quelque peu de son originalité. Néanmoins, on suit avec intérêt les aventures de November, qui distille au fil de la narration ses connaissances passionnantes sur l’étymologie de la langue. Un huis clos étouffant qui sait compenser sait faiblesses en gardant le lecteur captif tout du long.

Bénédicte Bonnet

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com