La Grande Evasion, Vol. 2 Le Labyrinthe

Mathieu Gabella

Dans le plus grand secret, un célèbre archéologue monte une expédition en Crète sur les traces de Dédale, l’architecte légendaire. Son équipe, composée uniquement d’amateurs et de volontaires, semble ne pouvoir s’appuyer sur aucun véritable scientifique. L’expédition prend des allures de colonies de vacances : alors que les membres de l’équipe font connaissance, ils paraissent enthousiastes à la perspective de l’aventure qui les attend. Au fond d’un canyon, ils trouvent une entrée gigantesque. Après avoir fait quelques pas dans ce qui semble bien être le tombeau de Dédale, la brèche se referme. Les membres de l’expédition se retrouvent alors pris au piège dans ce qui pourrait être le fameux labyrinthe où réside le Minotaure. Stefano Palumbo réalise des décors prodigieux et les scènes d’actions éclairées à la torche ne sont pas sans évoquer certains films d’aventures. Mathieu Gabella, quant à lui, décrit avec efficacité la claustrophobie puis la folie qui s’emparent des personnages pris au piège dans ce réseau souterrain. Si la trame scénaristique peut paraître alambiquée de prime abord, les dessins maintiennent l’attention du lecteur. L’album revisite le mythe du Minotaure en rafraîchissant le sujet, quitte à désarçonner le lecteur. Cette bande dessinée est le deuxième volet d’une série regroupant huit récits autour des grandes évasions.

Samuel Deshauteurs

0 Commentaire