La Honte de la galaxie

Alexis Brocas

An 300 000. Meryma, 17 ans, se noie dans des drogues dures pour oublier son passé tumultueux d’héroïne de guerre et de traîtresse à l’Empire, qui a fait d’elle la honte de la galaxie. Lorsqu’un convoi chargé d’explorer le mystérieux système de Nixte se pose sur sa planète, Meryma, qui a toujours été fascinée par Nixte, s’embarque. Devenue cuisinière sur l’immense bâtiment, elle va en lever un à un les dangereux secrets cachés dans les soutes, vivre mille aventures et, enfin, se confronter à la plus grande énigme spatiale de tous les temps.

Alexis Brocas renouvelle le genre du planet opera avec ce colossal roman de science-fiction truffé de créatures extraterrestres inventives. Le récit démarre de façon originale par un dossier documentaire expliquant les tenants et aboutissants de l’Empire. L’intrigue, très dense, est découpée en parties scandées par des chapitres très courts, aux nombreuses péripéties. L’auteur s’attache à développer l’univers et l’intrigue tout comme les personnages, ce qui peut donner l’impression d’avoir lu une série complète à l’issue du roman, sans toutefois avoir été assommé d’informations, tant le rythme du récit est bien travaillé. Au fil des chapitres, le texte invite à s’interroger sur des notions comme le clonage, l’intelligence artificielle, l’endoctrinement ou encore l’importance de la mémoire.

Oihana Olazcuaga-Garibal

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com