La Messe anniversaire

Olivier Adam
Il est question de disparition dans ce roman d’Olivier Adam, un de ses thèmes de prédilection, puisque dans On ira voir la mer, Lorette, une adolescente révoltée, s’entichait d’Olivier pour ne voir en lui que le double de son jumeau, mort quand ils avaient trois mois. Ce qui rapproche les personnages de ce nouveau roman, c’est encore un vide, celui laissé par Caroline, morte un an plus tôt d’une chute du septième étage dont ils furent tous les témoins pendant une fête. La vie cependant suit son cours, chacun en raconte des épisodes en des chapitres où leurs points de vue se succèdent. Amoureux victorieux ou éconduits, solitaires ou à deux, chacun mène son bonhomme de chemin entre joies et déceptions sentimentales, gardant le souvenir douloureux de l’accident. Sophie, la meilleure amie de Caroline l’entretient, elle, comme un trésor et ne se laisse atteindre par rien d’autre. Ils sont tous, plus ou moins et à certains moments, saisis par le vide avec l’envie de s’y laisser sombrer. Le roman résonne du bruit sourd du corps tombé sur le béton. Mais la messe anniversaire, organisée par la mère de Caroline un an après sa disparition sera peut-être pour eux l’occasion de laisser échapper un peu le souvenir par de concrètes retrouvailles. C’est un douloureux et beau livre dont la lecture n’est à conseiller qu’aux plus grands. Agnès Robein Lire dans la version pdf de la revue

Vous aimerez aussi

0 Commentaire

Laissez une réponse

This site is protected by wp-copyrightpro.com