La saveur du printemps

Kevin Panetta

Ari vient de quitter le lycée et se sent indécis par rapport à son avenir. D’un côté, son père boulanger-pâtissier voudrait qu’il reste auprès de sa famille pour aider à la boutique ; de l’autre, le jeune homme n’aspire qu’à quitter sa petite ville pour tenter de percer sur la scène musicale avec son groupe. Pour mieux esquiver son devoir familial, Ari cherche un apprenti pâtissier qui pourrait le remplacer en cuisine. C’est ainsi qu’il rencontre Hector, pâtissier professionnel et passionné. Au cours de l’été, les deux héros tissent des liens très forts qui redonnent à Ari le goût de la pâtisserie. Ce roman graphique d’apprentissage, tout en bichromie bleu turquoise, se lit avec une grande facilité : le texte comme les graphismes, inspirés du manga, sont simples et accessibles. La passion de la cuisine transparaît tout au long de l’histoire ; de belles double pages harmonieusement composées donnent à admirer de gros plans sur la pâte pétrie, la farine qu’on verse, etc. Le personnage d’Ari est touchant car, à ce moment charnière de sa vie, il apprend à identifier ce qui le rend heureux et à construire un projet de vie. Enfin, l’histoire d’amour homosexuelle n’est jamais ressentie comme hors-normes et intervient très naturellement dans l’histoire. Une lecture à la fois pleine d’optimisme, inclusive et émouvante.

Camille Boby de la Chapelle

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com