La Véritable Histoire d’Harrison Travis, hors la loi, racontée par lui-même

Pascale Maret

Harrison Travis, 16 ans, élevé par une mère alcoolique dans la partie délabrée d’une île près de Seattle, fait le choix d’abandonner l’école pour la liberté. Il s’installe dans la forêt et se voit contraint de chaparder pour survivre, tout en rêvant de s’envoler aux commandes d’un avion. Rattrapé par la justice, la robinsonnade d’Harrison se transforme en cavale. Postérieur aux faits, ce récit est écrit depuis la prison où il est enfermé pour plusieurs années. La narration à la première personne suscite l’empathie sans pour autant défendre le jeune homme ou faire de lui une victime. Son honnêteté et sa naïveté le rendent parfois attachant, sa voix sincère témoignant de sa profonde humanité. Infantile malgré ses bêtises d’adultes, Harrison est surtout à la recherche d’amour et de reconnaissance, en particulier de la part de sa mère, aussi démissionnaire soit-elle. Porté par ses rêveries, l’adolescent fasciné par ce type d’engins apprend à les piloter dans les livres ou grâce aux simulateurs de vols. Inspiré par un fait divers qui a défrayé la chronique en 2000 aux Etats-Unis, ce roman réinvente l’histoire du jeune Colton Harris-Moore. Pascale Maret donne de la crédibilité à son récit en nuançant le portrait de son héros, loin de l’image de voleur conscient et fier de ses actes : ses déboires avec la police ne sont pas un jeu pour lui. La cavale d’Harrison est si rocambolesque que, si le lecteur ne la savait pas inspirée de faits réels, il pourrait avoir des doutes quant à sa véracité.

Marilyne Duval

Réseau de lecture : Le Garçon qui volait des avions d’Elise Fontenaille (Le Rouergue, 2011) s’inspire du même fait divers. L’histoire de Colton Harris-Moore va être adaptée au cinéma.

0 Commentaire