Le bon Antoine

Marie Desplechin

Antoine, qui n’est pas vraiment un bon élève, dispose d’un don certain pour s’attirer les ennuis. Il possède néanmoins un véritable sens de l’amitié. Suite à un fâcheux concours de circonstances, il est accusé à tort d’avoir tagué le collège. Parce qu’il refuse de dénoncer son copain Thomas, Antoine assume à sa place la punition qui consiste à aider toute une semaine durant l’équipe d’entretien de l’établissement, avant l’ouverture des portes. Il fait alors la connaissance de Bébé, jolie jeune fille sympathique, un brin écervelée, qui fait partie du personnel et à qui il ne peut très vite rien refuser. Même quand elle disparait dans la nature en lui laissant sur les bras son fils de sept mois… Après La belle Adèle, Marie Desplechin livre ici son deuxième opus sur la vie au collège. Elle y traduit avec beaucoup de finesse et de tendresse la psychologie des adolescents ainsi que leur vie quotidienne. Les situations et les dialogues sont toujours assaisonnés d’une pointe d’humour dont on ne se lasse pas. Antoine est un héros auquel on s’attache immédiatement. Marie Desplechin sait se mettre à la portée des jeunes lecteurs tout en leur offrant des textes de qualité, à l’écriture maîtrisée. Le bon Antoine est un roman aussi facile que plaisant à lire. Il est à mettre entre toutes les mains, de petits comme de grands lecteurs.

Marie Joppin 

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com