Le Château de Hurle, T.1

Diana Wynne Jones

Sophie, jeune et modeste chapelière, vit au pays d’Ingarie. Elle est envoûtée par la sorcière des Steppes qui lui vole 70 ans de sa vie ; voilà que Sophie a pris l’apparence d’une vieille femme ! Par chance, le château ambulant du terrible magicien Hurle arpente les collines près de chez elle. Elle s’y rend afin d’obtenir un contresort, malgré l’épouvantable réputation du magicien. Là, elle pactise avec Calcifer, un démon du feu qui promet de l’aider si elle rompt le contrat qui le lie à Hurle. Absorbée par sa tâche, la jeune vieille femme qui ignore tout du conflit opposant Hurle à la sorcière des Steppes, provoque catastrophe sur catastrophe. Ce roman de Diana Wynne Jones a inspiré Hayao Miyazaki pour son film d’animation Le Château ambulant (dont la trame diverge nettement de celle du roman). Épuisé depuis de nombreuses années, il est réédité ici dans une nouvelle traduction. Celle-ci est bien plus littérale que la précédente et emprunte une langue moins soutenue, ce qui rend le roman accessible à de plus jeunes lecteurs. L’intrigue est assez lente à se mettre en place, une sensation renforcée par l’enquête de Sophie qui patine ; les rebondissements majeurs sont concentrés dans le dernier quart du livre. Les explications étant également condensées sur la fin, cela peut donner l’impression d’une intrigue compliquée. L’autrice développe toutefois un univers poétique, truffé de trouvailles originales, et des personnages aux caractères bien trempés qui rendent le tout très prenant.

Oihana Olazcuaga-Garibal

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com