Le Clan des Otori, Livre II : Les Neiges de l’exil

Lian Hearn

Après la mort de son père adoptif, Otori Shigeru, et malgré son amour pour Kaede, Takeo choisit ce qu’il croit être sa vraie famille. Il part avec la Tribu des Kikuta en direction de Matsue, tandis que Kaede retourne sur ses terres. Là, elle frôle la mort en perdant l’enfant qu’elle attendait de Takeo. De son côté, celui-ci doit obéissance à Akio qui le déteste. Chargé par la Tribu de récupérer les registres de son père adoptif, Takeo en profite pour disparaître et se réfugier au couvent de Terayama. C’est le début d’un hiver rude qui, malgré le grand manteau neigeux et silencieux qui interdit les déplacements, se révélera plein de surprises. Dans ce deuxième tome, nous retrouvons le rythme binaire de la narration alternée de Takeo et du narrateur omniscient qui suit le destin de Kaede. Neige, haine, morts violentes, maillage inextricable de la Tribu sont les ingrédients de ce magnifique récit d’amour au souffle épique. Ce roman violent, passionnel, ancré dans un Japon médiéval raffiné et cruel, est à conseiller vivement à de bons lecteurs, dès 15 ans.

Odile Mestraiet Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com