Le Combat d’hiver

Jean-Claude Mourlevat

Helen et Milena, pensionnaires d’un orphelinat, se rendent au village de leurs « consoleuses », et rencontrent en chemin Milos et Bartolomeo, qui vivent dans l’internat des garçons. Ce soir-là, ni Milena ni Bartolomeo ne rentreront. Helen retrouve Milos, ses révélations vont bouleverser leur vie : l’orphelinat est en réalité une prison, où sont enfermés les enfants de résistants, qui ont été tués pour avoir lutté contre la Phalange, pouvoir autoritaire qui terrorise le pays. Helen et Milos s’enfuient à leur tour pour tenter de retrouver leurs amis, poursuivis par les terribles « hommes-chiens ». Eux aussi mèneront le combat pour la liberté, perdu par leurs parents quinze ans auparavant. Parfaitement rythmé, le récit alterne les trajectoires des différents protagonistes : Helen et Milos, Bartolomeo et Milena, Bombardonne Mills, chef de la police et maître des « hommes-chiens », et construit ainsi une aventure palpitante. L’auteur imagine un univers teinté de fantastique, en ayant recours à des personnages dont les caractéristiques physiques et mentales déterminent leur place dans cette société : « hommes-chevaux », « hommes-chiens », « consoleuses »… Évidemment, la dimension politique n’est qu’un prétexte à l’aventure, et ces jeunes sont plus happés par leur destin que réellement conscients et militants. Certains détails et épisodes (ceux des gladiateurs notamment) ne convainquent pas vraiment. Mais le texte, porté par des personnages justes et très attachants, est un vrai plaisir de lecture qui séduira un large public. L’aventure est un genre qui sied également très bien à Jean-Claude Mourlevat !

Hélène Sagnet

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com