Le Dernier arpenteur des sables

Jay Hosler

Animée par la volonté de d’explorer le monde, Lucy, une jeune coléoptère, obtient l’autorisation de monter une expédition scientifique. Elle va alors découvrir d’autres formes de vies et faire de nombreuses trouvailles qui risquent de bouleverser l’équilibre de Coléopolis. Dans l’ombre, certains sont prêts à tout pour nuire à l’expédition. De nombreux dangers attendent Lucy et son équipe. Il ne faut pas se fier à l’aspect simpliste et, pourquoi pas, enfantin de cette bande-dessinée. Il y a une vraie réflexion politique sur le savoir et comment contrôler celui-ci peut être source de pouvoir. Ici, le professeur Owen refuse à tout prix que les découvertes de Lucy ne soient rendues publiques car elles viendraient remettre en cause l’existence d’un dieu qui aurait punis les habitants de Coléopolis des années auparavant. La forme choisie par l’auteur permet de faire passer très facilement ce message. Les jeunes lecteurs seront aisément transporter par l’aspect aventure du récit et par ses personnages haut en couleurs qui se révèlent plein de surprises. Petit bémol toutefois de cette BD, le côté très scientifique par moment. L’auteur est un passionné d’insectes et on le ressent au fil des pages. Cela apporte un vrai plus, une valeur ajoutée à la BD sauf quand cela vient couper le récit. A plusieurs reprises, des explications assez poussées viennent interrompre la progression de l’intrigue, c’est dommage et cela risque d’ennuyer certains lecteurs moins intéressés par ces insectes. Autrement, c’est un récit qui combine habilement aventure, humour et savoir le tout porté par une troupe d’insectes truculents.

Erica Morlet

0 Commentaire