Le Front

Nicolas Juncker

Histoire sans paroles, BD sans bulles, en noir et blanc uniquement où seul le titre Le Front est en rouge sang : bienvenue dans l’horreur de la guerre de 14-18. La violence des images éclate au visage. Par de petites scènes successives, Nicolas Juncker nous assène en quelques images ce qui compose le quotidien terrifiant des poilus : le silence, le bruit, l’attente, l’hôpital… Le lecteur ressent leur peur de la mort omniprésente, possible pour chacun, la dérision devant tout espoir d’une autre vie, le désespoir inhérent à celle qu’ils mènent. Le choc des images, le découpage précis et souligné des cases, la violence du récit superbement rendu par le dessin font de ce petit livre une BD inclassable, incontournable pour comprendre l’horreur de la Première Guerre Mondiale. A rapprocher de l’univers de Tardi. Dès 16-17 ans.

Agnès Donon

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com