Sélectionner une page

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (26)

Le Perroquet

Espé

Bastien, 8 ans, reste démuni devant les crises délirantes qui terrassent brutalement sa mère. Ses grands-parents l’entourent dans les pires moments et le père essaie de soulager sa femme en la conduisant à l’hôpital, mais les médicaments ne servent qu’à la rendre apathique jusqu’à la prochaine attaque. Entre les crises, Bastien vit quelques moments d’insouciance avec ses amis et savoure de rares et précieux instants de tendresse maternelle. Les douces couleurs bleues, grises et vertes alternent, balayées par des explosions de rouge. En quelques courts épisodes, Espé parvient à décrire la violence de la schizophrénie, l’incompréhension et la souffrance de la famille. Du point de vue de l’enfant, la réalité se transforme : Bastien se réfugie dans l’imaginaire. L’humour pointe parfois dans le ton ingénu du garçon, et l’illustration permet au lecteur de prendre de la distance face aux événements. Devenu aujourd’hui adulte et père, l’auteur-narrateur livre à travers ce récit son secret à sa femme, à son enfant et au lecteur pour se délivrer enfin de son passé. La fin apaisée est un pur moment de bonheur et de résilience. Grâce à sa conclusion optimiste, cette autofiction émouvante pourra être conseillée à de jeunes adultes.

Cécile Robin

Ce roman graphique à hauteur d’enfant aborde la grave dépression d’une jeune femme, mère du héros. Les planches sont glaçantes malgré la tendresse du regard naïf et douloureux du narrateur, et l’histoire est terrible et angoissante : à réserver à des lecteurs matures, lycéens au minimum.

Clara Delmas

L’ouvrage aborde un sujet difficile avec délicatesse, sans pour autant faire l’impasse sur la réalité.

Aude Biren

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com