Le Temps des miracles

Anne-Laure Bondoux

Le Temps des miracles est l’histoire d’une fuite, celle de Blaise Fortune et Gloria Bohème abandonnant la Géorgie – et plus précisément le Caucase, rongé par les conflits d’indépendance entre Géorgiens, Abkhazes et Tchètchènes – pour rejoindre la France et son ancestrale triade « Liberté, Égalité, Fraternité ». Gloria a recueilli le garçon au fond du verger de son père, alors qu’un train venait de dérailler. L’enfant lui a été confié par une femme portant le nom de Jeanne Fortune, blessée dans l’accident. Au fil de leurs pérégrinations, Gloria et Blaise croiseront une galerie de personnages, tout droit sortis d’un film d’Emir Kusturica. Tout d’abord à Tblissi, dans « l’Immeuble » communautaire : Mademoiselle Talia, chanteuse à l’opéra, Abdelmalik, le grand noir boxeur, Sergueï le coiffeur ou encore Madame Hanska, la vieille bique. À Soukoumi, ils rencontreront Nour et sa fille Fatima. Leur route se poursuivra ensuite en Russie, en Ukraine, etc. En Hongrie, ils montent finalement dans un camion censé les conduire vers cet Eden qu’est la France : Blaise à l’arrière avec les bestiaux, Gloria à l’avant. Mais arrivés à destination, Gloria est embarquée par la police et Blaise reste seul sur le territoire français et devient un « mineur étranger isolé ». Dans son cœur reste le souvenir de Gloria et la promesse qu’elle lui a faite ; retrouver sa mère, Jeanne Fortune… Qu’adviendra-t-il ? Voici un roman aigre-doux à l’image de la vie. Le lecteur songe à l’univers des films d’Emir Kusturica, et notamment La vie est un miracle, qui, tel ce roman, sonnent comme une ode à la vie. Certains trouveront enfin dans ce roman une véritable réflexion sur le métier d’écrivain. « Y a-t-il une différence entre dire un mensonge et inventer une histoire ? » se demande Blaise… N’est-ce pas justement tout l’art de l’auteur que d’inventer des récits pour oublier l’inconsistance de l’existence ? Il est des livres qu’on relit à tout âge et à tout moment de la vie, car ils sont porteurs d’un message universel… Le Temps des miracles en fera certainement partie !

Marianne Joly

 

Autre avis : Tout comme dans Pépites et Les Larmes de l’assassin, nous retrouvons dans le nouveau roman d’Anne-Laure Bondoux des personnages attachants, enthousiastes et pleins de vie. Ici, les miracles sont multiples : tout d’abord la destinée de Blaise Fortune, protégé par Gloria. Ce couple traverse les épreuves et le petit garçon devient un adolescent : il apprend à se battre, il grandit, il côtoie la mort et découvre l’amour. Dernier miracle : les retrouvailles de Blaise avec Gloria, alors qu’il vit en France depuis de nombreuses années. La vieille femme lui révélera alors les origines de sa naissance et sa véritable identité. L’auteur traite avec justesse les questions de la filiation et de l’exil. L’énergie est présente tout au long des pages, et « la chasse au désespoir » est réussie.

Anne Clerc

 

Un site Internet est spécifiquement dédié à l’œuvre : http://letempsdesmiracles.bondoux.net/index.html. Ndlr.

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com