Les Cahiers de Rémi

Dominique Richard

Coup de cœur 2013.

Rémi vit seul avec sa mère. Entre un père absent et un frère qui ne donne plus de nouvelles, sa vie, de 12 à 17 ans, se déroule au rythme de ses cahiers, suivant ses rêves et ses rencontres. Son petit monde, centré sur l’école et les vacances, s’ouvre peu à peu sur le rapport aux autres, la sensualité et l’identité sexuelle. Le thème de l’homosexualité s’esquisse tout en finesse dans les dialogues. Ce passage chaotique vers l’adolescence et l’apprentissage de soi se fait pour Rémi au prix du renoncement à son frère, qu’il affronte en rêve. Les cahiers évoluent en même temps que Rémi, passant des grands aux petits carreaux puis aux compositions graphiques. Séquencés en quatre livrets, ils portent des titres évocateurs – « Le temps des rêves », « Le temps des vacances », « Le temps des secrets », « Le temps des oublis » – jalonnant le quotidien du jeune homme avec poésie. Les dessins griffonnés comme en cachette communiquent au lecteur un sentiment d’identification et de proximité, car ils donnent à voir la part intime du personnage, celle de sa construction personnelle. La structure du texte théâtral est très adaptée à l’écriture fragmentaire des épisodes clés de l’adolescence de ce jeune garçon ; les illustrations et la fluidité de la langue en font une pièce très facile à lire. C’est une oeuvre aussi belle qu’émouvante.

Aude Biren

Réseau de lecture : Dominique Richard tisse dans ses pièces une galerie de personnages que l’on retrouve entre autres dans Le Journal de Grosse Patate, Les Saisons de Rosemarie, Hubert au miroir (Editions Théâtrales, 2002, 2004, 2008)…

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com