Les jeux vidéo, ça rend pas idiot !

Yann Leroux

Yann Leroux, psychologue, mène actuellement un travail de thèse sur les groupes en ligne et leurs dynamiques. A l’heure où les faits divers sordides placent souvent les jeux vidéo sur le devant de la scène, il démonte dans ce court essai, les arguments négatifs qu’on leur associe le plus souvent. Ainsi, il nous apprend que, contrairement à l’idée largement répandue, les jeux vidéo ne rendent pas leurs adeptes violents. Analysant le phénomène des school shooters, il affirme qu’on retrouve chez eux un terrain psychopathologique qui explique le passage à l’acte. Il montre encore qu’il n’y a pas de lien tangible avéré entre l’addiction et les jeux vidéo, comme il n’y a pas de consensus établi sur ce que signifie l’addiction à Internet et aux jeux vidéo. La volonté de l’auteur est aussi d’exposer concrètement ce que le jeu peut apporter. Véritable plaidoyer, le propos développé ne s’affranchit pas pour autant d’une caution scientifique. C’est pourquoi son contenu pourra parfois sembler un peu dense. Avec un titre volontairement provocateur, ce petit livre rouge attire l’attention et ne laisse pas indifférent. Si le positionnement de l’auteur est clairement un parti pris, il n’en constitue pas moins un point de vue intéressant pour ceux qui cherchent à se documenter sur la question et à dépasser les discours alarmistes véhiculés dans les médias.

Colette Alves

Réseau de lecture : Explorez le blog de bibliothécaires québécois « Ludicité : gamification et jeux dans l’espace public », http://www. ludicite.ca/ et le groupe Facebook « Jeux vidéo en bibliothèque ».

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com