Les Reines de France : Ambitieuses ou potiches, intrigantes ou femmes d’Etat

Caroline Charron

Après Les Légendes noires : anthologie des personnages détestés de l’Histoire (Sophie Lamoureux, Casterman, 2014 ; voir Lecture Jeune n°152), 36 reines de France, des Mérovingiens jusqu’à Eugénie de Montijo, l’épouse de Napoléon III, sont présentées dans ce nouveau titre. On y découvre les mœurs cruelles des temps anciens, où les crimes impunis pour s’emparer du pouvoir et s’y maintenir étaient monnaie courante, comme l’a brillamment illustré la reine Frédégonde. D’autres reines ont fait preuve de sens politique auprès de leur époux infidèle, telle Nantilde, la femme de Dagobert, le premier souverain inhumé à Saint-Denis. Cette galerie de portraits est aussi l’occasion de découvrir les règles de succession au trône, le rôle dévolu aux filles mariées dès l’enfance à des fins politiques, et considérées avant tout comme les reproductrices de la lignée. Une double page est consacrée à chacune avec des encadrés soulignant des informations importantes sur le contexte et sur des personnages dont le rôle a marqué l’Histoire. Les illustrations pleines d’humour et la présentation aérée font de l’ouvrage un documentaire clair, instructif et agréable à consulter.

Colette Broutin

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com