Les trois vies d’Antoine Anacharsis

Alex Cousseau

Le roman est divisé en trois récits du même narrateur, censé renaître après sa mort. Dans le premier, il apparaît en foetus dans le ventre de sa mère, capturée au large de Madagascar et vendue comme esclave, au Mozambique, vers 1831. Avant de se noyer, cette dernière lui lègue l’histoire de ses ancêtres et un mystérieux médaillon qui cache un parchemin crypté pouvant conduire à un trésor. Dans le deuxième récit, le bébé, né dans l’océan, est recueilli sur une plage d’Antigua aux Antilles par Docteur Blind, un brave homme qui le baptise Antoine, l’élève, l’éduque et cherche à déchiffrer le mystérieux parchemin. Pour y parvenir, il décide de partir, avec l’enfant, aux Etats-Unis afin d’y rencontrer Edgar Poe. Mais la vie sépare le docteur et Antoine, qui poursuit sa quête et survit à de multiples épreuves. Dans le troisième récit, alors qu’il a eu la langue tranchée, le narrateur est marin sur un navire baleinier et s’appelle Antoine Anacharsis. Il bourlingue sur les océans mais sa quête du trésor le rend fou. Décidé à retrouver ses racines, il rencontre la femme de sa vie sur un bateau et fonde une famille sur l’île de la Réunion. Il est devenu un homme sage et heureux, capable de renoncer au trésor qu’il finit par découvrir, n’en gardant que ce qui est suffisant à son bonheur. Ce roman, riche en péripéties, nourri de scènes terrifiantes sur la condition des esclaves, les risques de la navigation sur les océans, hantés par des monstres comme le Kraken, présente également des personnages bien réels tels Edgar Poe, Phineas Gage, l’homme qui a survécu à un terrible accident, les soeurs Fox et le pirate Olivier Levasseur. Un livre à conseiller à ceux qui aiment les mystères, l’aventure et les voyages.

Colette Broutin

0 Commentaire