Les Évadés du bocal

Bruno Lonchampt

Yves est victime d’un complot altermondialiste, Sandro a la phobie des chauves et Lisa fait des strip-teases intempestifs. Ils n’ont rien en commun, mais un objectif les unit : persuadés que leur psychiatre trempe dans le trafic d’organes, ils s’évadent de l’asile pour retrouver leurs camarades disparus. En plein délire paranoïaque, les trois héros sont tellement convaincus qu’ils en seraient presque convaincants. Et s’ils avaient raison ? Bruno Lonchampt parle de folie avec humanité et humour à travers cette course-poursuite déjantée dans les rues de Paris et de Marseille. Il manie les mots avec talent, notamment dans les textes poétiques d’un mystérieux graffeur, Messiah, qui crie sur les murs sa colère contre les injustices et l’intolérance. Le récit dissimule à peine sa profondeur derrière un ton plein de dérision et questionne la société : qu’est-ce que la folie ? Qui sont les vrais fous ? Impossible pour le lecteur de s’ennuyer, il refermera le roman à bout de souffle.

Marion Carlier

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com