L’Explorateur

Katherine Rundell

Un avion s’écrase dans la jungle amazonienne. Trois adolescents et un enfant de 5 ans doivent alors tout mettre en œuvre pour survivre. Il faut trouver une cabane, faire du feu, construire un radeau, se nourrir de vers et de miel, puis chercher à rejoindre la ville. Dans leur périple, ils découvrent une cité perdue où vit un explorateur mystérieux.

Katherine Rundell relève le défi de renouveler le genre fondateur de la robinsonnade en littérature jeunesse. Elle parvient à rendre ses personnages attachants en montrant leur vulnérabilité : l’un des ados est peu sûr de l’amour de son père, une autre est esseulée, tandis qu’une fratrie est très soudée. Le récit reste toujours réaliste dans les solutions pratiques que trouvent ces héros. L’humour est également bien présent. Enfin, la figure paternelle de l’explorateur apporte une figure d’adulte nuancée, à la fois désabusée et porteur d’espoir. Depuis Le Royaume de Kensuké de Michael Morpurgo, on n’avait pas eu de robinsonnade adaptée aux enjeux contemporains. C’est désormais chose faite grâce à L’Explorateur. Un futur classique.

Hélène Weis

& lu et conseillé par Adeline Quéru

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com