L’extraordinaire voyage du voleur d’éléphant

Jane Kerr

Dans les faubourgs d’Édimbourg, sous la reine Victoria, Boy n’est qu’un jeune voleur de rues, misérable et sans nom. Il appartient, comme le prouvent les lettres gravées sur son poignet, à un chef de gang. Mais la rencontre prodigieuse avec un éléphant lors d’une vente va changer sa vie. Jane Kerr reprend les clichés du roman de l’enfant-victime du XIXe siècle, à l’image du jeune Rémi de Sans famille qui se découvre une haute ascendance. L’autrice ne va cependant pas jusqu’au bout de ce topos : elle lance son jeune voleur déguisé en prince sur une route haletante, au sens propre, dans une course à dos d’éléphant entre Édimbourg et Manchester. Le lecteur suit les péripéties par la voix intérieure du héros, qui s’avère muet par ailleurs, mais aussi très intelligent puisqu’il doit à la fois garder un lien avec l’éléphant, gagner la course, assurer son avenir, déjouer les pièges des méchants qui s’opposent à son succès, se trouver une amie de cœur et, finalement, s’insérer dans une famille – moins princière qu’annoncée. Sans oublier une histoire de trésor, bien sûr… Les jeunes lecteurs se laisseront probablement fasciner par cette aventure canonique et son suspense largement entretenu, racontée dans une prose simple et claire.

Hélène Weis

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com