L’Infante de Vélasquez

Marie Brantôme
Jamais satisfaite, Inès ne sait dire que : « Je veux ». Capricieuse, envieuse et prétentieuse, tel est son caractère. Cela va certainement, un jour, mal finir… Lors d’une visite au musée du Louvre avec son amie Alice, Inès admire le tableau Les Ménines de Vélasquez. Évidemment, elle veut être la plus jolie fille du tableau, celle qui possède la robe la plus somptueuse. Quand soudain elle est comme aspirée par la toile et disparaît. Retrouvée dans la soirée, elle semble une autre, apathique et muette. Son amie Alice et sa mère tenteront d’élucider ce mystère. Ce conte semi-fantastique plonge le lecteur à la cour d’Espagne et au château de Versailles, aux alentours de 1656 et permet de découvrir un peu le XVIIème siècle. Les personnages étant essentiellement féminins, ce roman plaira plutôt aux filles dès 13-14 ans. Agnès Donon Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

Laissez une réponse

This site is protected by wp-copyrightpro.com