Lunerr

Frédéric Faragorn

Le jeune Lunerr habite sur une île entourée d’un désert de roche et de sable : Keraël, la cité des aëls. Alors qu’il rêvasse à l’école, il prononce le mot blasphématoire « ailleurs », qui lui vaut les coups de fouet et la mise à l’écart de sa famille. Lunerr est alors réquisitionné pour faire la lecture à Ken Werzh, un vieillard de l’élite, craint par tous. Cet homme un peu fou bouscule les certitudes de Lunerr sur le passé et les pratiques religieuses de la cité. Avec une écriture soignée, l’auteur se glisse dans la peau de cet adolescent courageux et sensible qui se rebelle peu à peu contre l’injustice et le carcan établis par le culte voué aux aëls. Très vite, on découvre que l’histoire de Keraël est liée aux changements climatiques, et que sa survie dépend des ressources naturelles qu’elle parvient à trouver, en premier lieu le sel et l’eau. Mais c’est également la questison de la mémoire collective d’un peuple face à l’obscurantisme de la tradition religieuse qui est au centre de cette fable écologique. Le suspense et le héros peinant à s’imposer véritablement, le livre puise son intérêt avant tout dans ces réflexions. Grâce à son rythme, l’histoire demeure toutefois très facile à lire et l’univers, entre fantasy et dystopie, pique la curiosité.

Hélène Gadé 

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com