Pourquoi les adolescents liraient-ils encore aujourd'hui ?

19 novembre 2015

Problématique

Alors que les statistiques des dernières études du Centre national du livre (CNL) confirment la diminution du nombre de gros lecteurs et la baisse de la lecture, notamment chez les jeunes, la sociologue Christine Detrez rappelle leur attachement à cette pratique(1)Détrez, Christine, « Les adolescents et la lecture, quinze ans après », Bulletin des bibliothèques de France, n° 5, 2011. – l’abondance de la production éditoriale en témoigne par ailleurs. Les transformations considérables qui ont affecté les environnements culturels, technologiques, sociaux, économiques des jeunes ne semblent pas avoir eu raison de la lecture des adolescents, pas davantage la concurrence des loisirs, ni même l’explosion des réseaux sociaux numériques. Mais quel intérêt les adolescents ont-ils donc à lire encore aujourd’hui et pourquoi nombre d’adultes accordent-ils autant d’importance à cette pratique culturelle et au développement de compétences diversifiées de lecture ? Pour quelles raisons la lecture s’est-elle imposée comme une injonction sociétale pour des jeunes, qui doivent « lire » absolument. Sur quels présupposés cette obligation repose-t-elle ? Pourquoi finalement « faudrait-il » faire lire les adolescents ou qu’ils développent appétence et même enthousiasme pour la lecture aujourd’hui ? Pourquoi lire des livres, et tout particulièrement lire de la littérature, serait-il, encore de nos jours, essentiel à leur développement ? Comment reçoivent-ils les offres qui leur sont faites ? En quoi le transmédia invite-t-il à redéfinir les contours des lectures adolescentes tant en ce qui concerne les objets à lire que l’acte de lire lui-même ? Quelles nouvelles articulations pour les adolescents entre écriture et lecture ? Pour quels types de création dans le champ littéraire, ou dans d’autres champs artistiques et culturels ?

A travers discussions, tables rondes et conférences, ce colloque tentera d’interroger les représentations que les adultes et les professionnels peuvent avoir de ce lectorat et de ses pratiques, pour aborder les enjeux psychologiques, éthiques, esthétiques, anthropologiques et cognitifs de la lecture et du rôle de la littérature.

Informations pratiques

Jeudi 19 novembre 2015
9h30 – 17h

Gaîté Lyrique – 3 bis rue Papin Paris 3ème
http://gaite-lyrique.net/

Gratuit sur inscription

catherine.escher@lecturejeunesse.com / 01 44 72 81 50
Programme

MATIN

8h45      Accueil

9h30      Ouverture de la journée
Bernadette Seibel, Présidente de Lecture Jeunesse
Eric Nédelec, coordonnateur national de l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme


9h45      Focus sur quelques tendances de l’édition

10h00    Les pratiques de lecture des adolescents et des jeunes adultes (45 mn)
Les adolescents et les jeunes adultes lisent-ils encore ? Que lisent-ils, quelles différences observe-t-on entre les sexes, les origines sociales, les zones d’habitation… ? Quels points saillants apparaissent dans les études récentes et les éléments d’analyse des observateurs et des professionnels du livre ?  Quelles sont les incidences de la tension entre culture juvénile et culture scolaire ? Quelles sont les activités électives des jeunes, leurs enjeux, et quelles circulations culturelles peut-on observer ? Discussion entre Christine Detrez (sociologue, maître de conférences à l’ENS Lyon, membre du conseil d’administration de Lecture Jeunesse) et Anne Barrère, Professeur à l’université Paris Descartes – CERLIS)

+ 15 mn de questions de la salle

11h00    Pause

11h15    Les éditeurs et le segment des adolescents et des jeunes adultes : de l’édition traditionnelle aux changements de paradigmes (45 mn)
Table ronde avec Cécile Terouanne (Hachette jeunesse) ; Elisabeth Sebaoun (Bayard Jeunesse) ; Geneviève Brisac (L’école des loisirs), animée par Sonia de Leusse-Le Guillou, directrice de Lecture Jeunesse et de la rédaction de Lecture Jeune

+ 15 mn de questions de la salle

12h15    Un plaidoyer pour la lecture  (conférence de 30 mn)
Jean-Marie Schaeffer (directeur d’études à l’EHESS et directeur de recherche au CNRS)

+ 15 mn de questions de la salle

13h00    DEJEUNER



APRES-MIDI


14h30    Les enjeux « identitaires » de la lecture : quel est l’intérêt de la lecture de fiction pour les adolescents ? (50 mn)
Table ronde avec Christine Cannard (psychologue clinicienne, docteur en Psychologie de l’enfant et de l’adolescent, Ingénieur de Recherche INSERM, Laboratoire de Psychologie et Neurocognition, CNRS, Université Pierre Mendès-France), Virginie Dumont (psychologue, responsable pédagogique de l’association de « je.tu.il… », auteur) et Caroline Jacotin-Courcoux (responsable de la médiathèque et évènements culturels de la Maison de Solenn)

+ 15 mn de questions de la salle

15h35    Points de vue de la création, de l’enseignement, de l’anthropologie (50mn)
Table ronde avec Martin Page (auteur), Anne Vibert (inspectrice générale de l’éducation nationale, chercheure associée à l’équipe Litt&arts, université de Grenoble Alpes), Michèle Petit (anthropologue, membre du conseil d’administration de Lecture Jeunesse)

+ 15 mn de questions de la salle

16h40    Conclusion

17h00    Visite guidée de la Gaîté lyrique
Dans la limite des places disponibles, gratuit sur inscription auprès de Catherine.escher@lecturejeunesse.com

Partenaires

Gaité Lyrique                DRACidf                label_AGIR

 

References   [ + ]

1. Détrez, Christine, « Les adolescents et la lecture, quinze ans après », Bulletin des bibliothèques de France, n° 5, 2011.

0 Commentaire