Mattéo, deuxième époque (1917-1918)

Jean-Pierre Gibrat

On a laissé Mattéo, déserteur malgré lui et on le retrouve militant anarchiste, volontaire pour participer à la Révolution russe. Il embarque pour Petrograd avec son copain Gervasio, exaltés à l’idée de participer aux combats pour un monde nouveau. Il est chargé d’en faire le reportage photographique et assiste aux affrontements entre Bolcheviks, Russes blancs, Socialistes révolutionnaires et Anarchistes. Dans ce contexte, il rencontre Léa, jeune femme moderne, aux mœurs libres, dévouée à la lutte révolutionnaire pour instaurer le bolchevisme, quitte à devoir éliminer ses adversaires. Il croise Lénine, mais perd ses illusions en découvrant la Tchéka, police politique, et la propagande idéologique qu’il sert par ses photos. Mattéo est un sentimental au grand cœur facilement manipulé par Léa jusqu’au moment où il préfère rejoindre Juliette, son grand amour inaccessible. Totalement désabusé, il se livre à la gendarmerie française et se voit condamné à vingt ans de bagne. Une fois de plus, on est en admiration devant la qualité du trait et la palette des couleurs qui donnent vie à tous ces hommes et femmes, dans le quotidien des combats et le tumulte de la Révolution d’octobre. C’est une bande dessinée qui invite aussi à une relecture de l’Histoire et, à ce titre, peut passionner les adolescents.

Colette Broutin

Lire dans la version pdf de la revue

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com