Mimsy Pocket et les enfants sans nom

Jean-Philippe Arrou-Vignod
 Mimsy Pocket, une enfant des rues de la Ville-Basse de Friecke, est capturée sauvagement par une bande d’hommes-loups. Elle est emmenée avec d’autres misérables orphelins vers une destination inconnue. Le grand-duché de Sillyrie est alors gouverné par un enfant de douze ans qui ambitionne de réduire les inégalités sociales dans son petit pays. Sven Martenson, son premier ministre, confie à son neveu Magnus Million le soin de veiller sur sa sécurité. Mais c’est sans compter l’intervention machiavélique d’un ennemi avide de pouvoir que Mimsy et Magnus ont déjà affronté et qu’ils croyaient mort. Les péripéties s’enchaînent sur fond de paysages enneigés, monastère accroché à flanc de montagne, campements de nomades enfumés et gentilhommière perdue au fond des bois. Ce n’est qu’après avoir traversé de multiples épreuves que Mimsy, la rebelle, découvrira ses origines et une mère aimante. On se laisse captiver par ce récit où les personnages affrontent avec détermination les pires dangers. Le couple formé par Mimsy Pocket et Magnus Million est particulièrement réussi dans sa fougue et ses moments de doute.   Colette

0 Commentaire

This site is protected by wp-copyrightpro.com